Tetsuya Chiba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tetsuya Chiba

ちば てつや
Nationalité Drapeau du Japon Japonaise
Date 11 janvier 1939

Tetsuya Chiba (ちば てつや, Chiba Tetsuya?) est un auteur de bande dessinée japonaise né le 11 janvier 1939 (75 ans) à Tsukiji dans la préfecture de Tokyo, au Japon.

Il est principalement connu pour être l’auteur du manga Ashita no Joe.

Biographie[modifier | modifier le code]

En novembre 1939, peu après sa naissance, la famille Chiba part s'installer à Keijo en Corée pour travailler[1] et ne revient au Japon qu'après la guerre en 1945[1].

En 1950, avec un ami, il crée le Manga Club[1].

Il reçut le prix du manga Kōdansha en 1962 pour 1, 2, 3 to 4, 5, Roku (1・2・3と4・5・ロク?, 1, 2, 3 et 4, 5, Six) et Sakanaya champion (魚やチャンピオン?, Poissonier champion), puis en 1976 pour Ore wa Teppei (おれは鉄兵?, Je suis Teppei).

En 2009, un prix spécial pour la commémoration des 100 ans de Kōdansha (講談社創業100周年記念特別賞, Kōdansha sōgyō 100 shūnen kinen tokubetsu-shō?) lui a été remis.

C'est le frère aîné de Akio Chiba (ちば あきお, Chiba Akio?, 1943-1984).

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 1962 - Le prix du manga Kōdansha - 1, 2, 3 to 4, 5, Roku
  • 1976 - Le prix du manga Kōdansha - Ore wa Teppei
  • 1977 - Le Prix Shōgakukan : catégorie générale - Notari Matsutarō
  • 1977 - Le prix spécial de l'award au Japan Cartoonists Association - Notari Matsutarō
  • 2001 - Le prix du ministre de l'Éducation, de la Culture, des Sports, des Sciences et de la Technologie
  • 2002 - Médaille d'honneur avec ruban violet
  • 2009 - Le prix spécial pour la commémoration des 100 ans de Kōdansha

Œuvre[modifier | modifier le code]

La liste complète est disponible sur le site de l'auteur[2].

  • Mama no violin (1958 - 1959), Shōjo Club, Kōdansha
  • Yuka wo yobu umi (1959 - 1960), Shōjo Club, Kōdansha
  • Rina (1960 - 1961), Shōjo Club, Kōdansha
  • Tikai no Makyū (1961 - 1962), Weekly Shōnen Magazine, Kōdansha ‐ Scénario : Kazuya Fukumoto
  • 1,2,3 to 4,5, Roku (1962), Shōjo Club, Kōdansha
  • Shidenkai no Taka (1963 - 1965), Weekly Shōnen Magazine
  • Shimakko (1964 - 1965), Shōjo Friend, Kōdansha
  • Shōnen Giants (1964 - 1966), Shōnen book, Shūeisha
  • Harris no kaze (1965 - 1967), Weekly Shōnen Magazine
  • Arinko no uta (1965 - 1966), Shōjo Friend
  • Misokkasu (1966 - 1967), Weekly Shōjo Friend
  • Yuki no taiyō (1968), Shōgaku rokunensei, Shōgakukan
  • Ashita no Joe (1968 - 1973), Weekly Shōnen Magazine ‐ Scénario : Asao Takamori
  • Hotaru Minako (1972), Weekly Shōnen Magazine
  • Ore wa Teppei (1973 - 1980), Weekly Shōnen Magazine
  • Nerima no itachi (1980), Young Magazine, Kōdansha
  • Notari Matsutarō (1973 - 1993, 1995 - 1998), Big Comic, Shōgakukan
  • Ashita tenki ni naare (1981 - 1991), Weekly Shōnen Magazine
  • Otokotachi (1982 - 1983) Comic Morning, Kōdansha
  • Shōnen yo racket wo idake (1992 - 1994), Weekly Shōnen Magazine
  • Akai mushi (2008), Big Comic - One shot
  • Tomogaki (2008), Weekly Young Magazine, Kōdansha

Style[modifier | modifier le code]

Pour Ashita no Joe, le scénariste Ikki Kajiwara s'est associé avec Tetsuya Chiba. Leurs styles différents (exagéré pour Kajiwara ; sincère et simple pour Chiba[3]) donne naissance a ce chef d'oeuvre du manga de sport[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Biographie complète de l'auteur sur la version anglaise de son site internet : (en) « Profile », sur (ja) Site officiel (consulté le 26 juillet 2014)
  2. Liste complète des travaux de Testuya Chiba, avec les périodes de publication et le magazine dans lequel est (pré)publié l'œuvre : (en) « List », sur (ja) Site officiel (consulté le 26 juillet 2014)
  3. (ja+en+de+fr) Masanao Amano, Manga Design, Cologne, Taschen, coll. « Mi »,‎ 15 mai 2004, 19,6 cm × 24,9 cm, broché, 576 p. (ISBN 978-3-8228-2591-4, présentation en ligne), p. 324-327
    édition multilingue (1 livre + 1 DVD) : allemand (trad. originale Ulrike Roeckelein), anglais (trad. John McDonald & Tamami Sanbommatsu) et français (trad. Marc Combes)
  4. « Ashita no Joe Tome 1 » (consulté le 15 août 2014) : « Au panthéon des mangas “cultes”, Ashita no Joe est une véritable référence, et pour de nombreux mangakas contemporains, l’oeuvre qui leur aura permis de trouver leur vocation. […] Le manga remporte au Japon un succès historique avec plus de 16 millions d’exemplaires vendus ! »

Liens externes[modifier | modifier le code]

(ja) Site officiel