Testament d'Adolf Hitler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le testament d'Adolf Hitler a été dicté par Hitler à sa secrétaire Traudl Junge dans son Führerbunker à Berlin le 29 avril 1945, le jour où il se marie avec Eva Braun. Il se compose de deux documents distincts, une volonté politique et un testament d'ordre privé.

Il s'agit de deux courts documents, de 3 pages pour le testament privé et de 10 pages pour le testament politique, signés tous deux en date du 29 avril 1945 à 4 h du matin.

Testament privé[modifier | modifier le code]

Adolf Hitler avait déjà rédigé un testament privé manuscrit le 2 mai 1938. Il en fait donc rédiger un second.

Testament politique[modifier | modifier le code]

Une justification politique[modifier | modifier le code]

La première partie du testament contient une réaffirmation de sa position politique et des justifications déjà formulées à de nombreuses reprises. Son intention de se suicider peu après la rédaction du testament et la destruction imminente du Troisième Reich n'ont pas fait évoluer sa position politique. Son antisémitisme y apparaît toujours intact. Toutefois, il ne fait aucune mention concernant le communisme.

Un nouveau gouvernement[modifier | modifier le code]

La deuxième partie expose les intentions d'Hitler pour le gouvernement de l'Allemagne et la direction du parti nazi après sa mort. Elle traite de la question de savoir qui lui succédera. Ainsi, il nomme Karl Dönitz comme son successeur en tant que président du Reich, Chef d'État-Major des Forces Armées (Wehrmacht) et, à l'intérieur de celles-ci, de la Marine (Kriegsmarine). Joseph Goebbels sera le nouveau chancelier.

Le nouveau gouvernement qu'il propose est composé de 14 personnalités politiques :

Il justifie également l'éviction de Hermann Göring et de Heinrich Himmler les accusant d'avoir mené des négociations de reddition avec les Alliés à son insu.

Sources et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Last will and testament of Adolf Hitler » (voir la liste des auteurs)

Liens externes[modifier | modifier le code]