Tertius Delport

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Delport.

Tertius Jacobus DELPORT (né le 16 octobre 1939 à Humansdorp, province du Cap) est un avocat et un homme politique sud-africain, membre du parti national (1987-1998), du parti démocratique (1998-2000) et de l'Alliance démocratique (depuis 2000), député au parlement de la circonscription de Sunday's River (1987-1994), député provincial à l'assemblée du Cap-Oriental (1994-1998) puis à nouveau député au niveau national (1999-2009), il fut aussi ministre des gouvernements locaux (1992-1994) dans le gouvernement de Klerk.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans le Cap-Oriental, Tertius Delport est diplômé en droit de l'université de Stellenbosch et de l'université de Port Elizabeth où il est successivement maitre de conférence (1969-1975), professeur et doyen (1978-1987).

En 1987, il est élu au parlement pour la circonscription comprenant Despatch et la banlieue rurale de Uitenhage et devient ministre-adjoint des affaires provinciales et du développement constitutionnel (1990-1992) dans le gouvernement du président Frederik de Klerk. Il participe alors à la rédaction de la future constitution intérimaire sud-africaine adoptée en 1993. Il succède à Leon Wessels en tant que ministre des gouvernements locaux de 1992 à 1994.

Député à l'assemblée de la province du Cap-Oriental (1994-1998), chef régional du parti national (1995-1996), défenseur au sein du parti national d'une Afrique du Sud fédérale lors des négociations sur la nouvelle constitution adoptée en 1996, il est membre du conseil exécutif de cette province pour l'agriculture puis les transports durant la même période. Suspendu du parti national en décembre 1997, il rejoint le parti démocratique (DP) en janvier 1998, perdant alors son siège de parlementaire de province. En 1999, il est candidat sur la liste de la DP dans la province du Cap-Oriental et se fait élire député.

En 2000, il participe à la fondation de l'Alliance démocratique (DA), née du rapprochement entre le Nouveau Parti national et le parti démocratique. Porte parole de la DA pour les affaires de justice, leader de ce parti au Cap-Oriental, il est de nouveau réélu au parlement national en 2004. En 2007, suite au retrait de Tony Leon, Delport tente de se faire élire comme chef du groupe parlementaire mais est battu de 4 voix par Sandra Botha. Âgé de presque 70 ans en 2009, il ne se représente pas aux élections générales du mois d'avril et se retire de la vie politique, laissant son poste de porte-parole de l'alliance démocratique pour les affaires de justice à Dene Smuts, l'ancienne porte-parole chargée de la communication.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Précédé par Tertius Delport Suivi par
Dawie de Villiers
(Province du Cap)
NP logo.gif
Chef du parti national de la province du Cap-Oriental
1994-1996
Manie Schoeman