Terry Jennings

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Terry Jennings

Naissance
Eagle Rock, Los Angeles
Décès
San Pablo Californie
Activité principale Compositeur
Style Musique contemporaine
Musique expérimentale

Terry Jennings, né le à Eagle Rock, un quartier de Los Angeles est un compositeur, clarinettiste et saxophoniste américain, lié au courant de la musique minimaliste.

Terry Jennings est un enfant précoce, à quatre ans il est capable de jouer du Beethoven à quatre mains, à 12 ans les sonates pour piano de John Cage et des improvisations virtuoses au saxophone alto, à 13 ans transposer à vue la suite op. 29 de Schönberg à la clarinette Si♭ la partie écrite en Mi♭[1].

Il étudie le saxophone avec William Green au conservatoire de Los Angeles. Il rencontre très tôt La Monte Young, et est un des rares à comprendre l'intérêt de la composition Trio for Strings (1958) de Young, considérée comme l'une des premières œuvres de la musique minimaliste. Jennings s'inspire de Young et compose des pièces à base de bourdons et de longs sons soutenus. En 1960, sa composition Piece for Two Saxophones est présentée dans le loft de Yoko Ono[1].

Des problèmes de drogue seront à l'origine de l'arrêt de sa carrière et de son assassinat en 1981[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Edward Strickland, Minimalism: Origins, Indiana University Press,‎ (ISBN 978-0253213884)