Terre en transe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Terre en transe (Terra em Transe) est un film brésilien réalisé par Glauber Rocha, sorti en 1967.

Terre en transe

Titre original Terra em Transe
Réalisation Glauber Rocha
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau du Brésil Brésil
Sortie 1967
Durée 115 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'action se déroule dans un pays imaginaire, l'Eldorado, qui offre, cependant, des similitudes avec le Brésil des années 1960. Au plus fort d'une époque en crise, le poète Paulo Martins est écartelé entre ses aspirations politiques et sa passion artistique. À l'agonie, il évoque, à présent, son parcours. Il a servi deux leaders politiques. L'un, Dom Porfirio Diaz, l'a protégé, utilisant son talent littéraire à des fins de pouvoir. Pourtant, Paulo Martins le trahit pour rejoindre ses adversaires politiques groupés autour de Don Felipe Vieira, dirigeant populiste et démagogique. Après son élection comme gouverneur, Vieira, confronté à l'inconsistance des promesses faites aux paysans pauvres, finit par utiliser Paulo Martins à des fins policières. Désabusé, le poète se replie sur lui-même et sur ses premières amours avec une fiancée bourgeoise présentée, autrefois, par Dom Porfirio Diaz, commettant une infidélité à l'égard de Sara, militante de l'autre camp... Mais, Sara et ses camarades l'enjoignent et le convainquent de les rallier à nouveau. Il trahit une seconde fois Diaz et de façon plus grave. Ce dernier réussit, cependant, à être couronné. Quant à Paulo Martins, « sa quête conjointe de la "justice et de la beauté" le vouera donc à un destin de déchirure, de trahisons successives de lui-même et de ses amis (et de ses amantes), et finalement à ne pouvoir dépasser l'horreur et le dégoût que dans la mort et le sacrifice. »[1]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sylvie Pierre, in : Glauber Rocha, Cahiers du cinéma, Collection "Auteurs", Paris, 1987.

Liens externes[modifier | modifier le code]