Termitière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Structure du nid de Macrotermes natalensis (Isoptera)

Une termitière est une structure biogénique (fabriqué par le vivant) qui constitue la partie aérienne du nid des nombreuses espèces de termites.

Construction[modifier | modifier le code]

Certains termites construisent leur nids dans les arbres avec un matériaux fait de cellulose et lignine issues du bois digéré, parfois plus ou moins lié par des particules de terre (excréments ?). Ces termitières d'apparence fragile évoquant certains nids de frelons de type cartonneux, ont des formes variées selon les espèces. Ils résistent en fait très bien aux vents et pluies des zones tropicales, et à la chaleur du soleil au sommet de la canopée. La termitière peut être hypogée (souterraine) ou épigée (au-dessus du sol).

Structure[modifier | modifier le code]

Sa structure, construite et entretenue par les termites, est conçue pour une ventilation passive et le maintien d'une température et hygrométrie optimales pour le nid.

Leurs formes et structures sont très variées. Ces monticules ou cheminées pouvant atteindre 6 m de haut (exceptionnellement jusqu'à 8 m en Afrique), et leur diamètre à la base, jusqu'à 30 m. La muraille de ces termitières, très dure, est faite d'un mélange de terre et de salive cuit par le soleil.

Certaines termitières se couvrent de végétaux, et il arrive que les termites épargnent des arbres qui y poussent.

Influence sur le sol[modifier | modifier le code]

On a montré[1] qu'elles sont favorables à une meilleure productivité du sol, constituant une partie de la termitosphère[2], compartiment fonctionnel de l'écosystème associé à la rhizosphère et à la drilosphère. Une termitière humivore est source de richesse organique et minérale, constituant un îlot de fertilité dans les cas étudiés en zone soudano-sahélienne. Elles sont utiles à la bonne conservation de la matière organique du sol en savane, abritant une communauté microbienne à la fois différente de celle du tube digestif des termites et du sol environnant. Elles ont une activité dénitrifiante 18 fois plus élevée que celle du sol local.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Les termitières désaffectées sont une source de matériau argileux utilisé pour la production de céramiques. Dans ce cas le matériau le plus recherché se situe au cœur de la termitière. L’argile traitée par les termites est à la fois particulièrement fine mais aussi naturellement enrichie d’additifs qui assurent un très faible retrait et une cuisson homogène aux pièces céramiques. Les termitières de petites dimensions sont utilisées en totalité, emportées et broyées[3].


Différents formats de termitières[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. 2003 : F. DAVID. Université de Provence, « Action de la macrofaune sur la fertilité des sols dans une succession végétale : rôle des termites dans un système de zaï forestier au Yatenga (Burkina Faso) ».
  2. (Beare et al., 1995)
  3. Abiola Félix Iroko, L'homme et les termitières en Afrique, KARTHALA Éditions, 2000 - ISBN 2-86537-593-5, 9782865375936.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]