Terminologie dans À la croisée des mondes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cette page présente une liste de la terminologie utilisée dans la série À la croisée des mondes de Philip Pullman.

Noms alternatifs utilisés dans les autres mondes[modifier | modifier le code]

Pour accentuer l'impression que l'histoire se situe dans un univers parallèle, Pullman a renommé plusieurs objets communs de notre monde (avec des termes historiques, étymologiques ou nouveaux), reflétant le pouvoir du Magisterium (une version de l’Église catholique romaine créée par Pullman) dans le monde de Lyra.

Les termes désignés sont ceux en anglais utilisés dans l’œuvre originale. La traduction est, lorsqu’elle est différente ou disponible, mentionnée entre parenthèses.

  • Aerodock (traduction : Aérodock) : un aéroport ou aérodrome, plutôt lié au moyen de transport le plus utilisé dans le monde de Lyra, le zeppelin, qui nécessite un dock de déchargement.
  • Æsahættr : littéralement « destructeur de Dieu », le nom formel du Poignard subtil.
  • Anbaric (traduction : Ambarique) : électrique. « Ambarique » vient de anbar, « ambre » en arabe. Le terme électrique vient du grec élektron, signifiant également ambre. Les deux termes renvoient aux propriétés électrostatiques de l'ambre.
  • Atomcraft : recherche en physique des particules, en particulier en utilisant l'uranium.
  • Brantwijn : brandy.
  • Cauchuc : caoutchouc et plus ou moins le plastique, issu du terme amérindien (le terme anglais est rubber).
  • Celestial geography (traduction : Géographie céleste) : navigation astronomique.
  • Chapel (traduction : Chapelle) : un laboratoire scientifique[1].
  • Chaplain (traduction : Chapelain) : le chef d'un laboratoire scientifique[1].
  • Chocolatl : le chocolat chaud ou le chocolat en barre, dérivé du terme Nahuatl pour « chocolat ».
  • Chthonic Railway Station : une station de métro. « Chthonic » ou « chthonien » est tiré du grec χθονιος (chthonios), signifiant « pénétrant dans la Terre » ou « souterrain ».
  • Cloud-Pine (traduction : Sapin)  : un type fictif de bois (conifère) utilisé par les Sorcières pour voler.
  • Coal-silk : le Nylon, une fibre synthétique faite avec du charbon, inventé pour remplacer la soie naturelle.
  • Coal spirit : le pétrole ou autre hydrocarbure dérivé.
  • Dæmon : la personnification de l'âme humaine sous forme d'animal.
  • Dust (traduction : Poussière) : matière sombre ou énergie sombre (classifié en tant que particule élémentaire) qui transporte l'intelligence et la conscience dans le monde de Lyra, et qui intervient dans la détermination de la masse des galaxies dans notre monde, bien qu'elle n'ait pas encore été explicitement découverte.
  • Experimental Theology (traduction : Théologie expérimentale) : la physique[1].
  • Electrum : appellation latine de l'ambre (voir Anbaric ci-dessus).
  • Fire-Mine : une mine de géothermie dans laquelle les panserbjornes font de la métallurgie (supposée impénétrable aux Humains et aux Sorcières).
  • Gyropter (traduction : Gyrocoptère) : un hélicoptère.
  • Marchpane : le massepain.
  • Naphtha (traduction : Naphte) : huile (utilisé comme lampe à naphte à la place de lampe à huile), un produit pétrochimique comme le kérosène.
  • Night-ghast : un cauchemar (créature mythologique).
  • Oratory (traduction : Oratoire) : une Église (bâtiment).
  • Ordinator (traduction : Ordinateur) : issu du terme français et espagnol (ordenador), différent du nom anglais computer.
  • Philosophical : en rapport avec l'étude de la physique (dans notre monde, la physique est considérée comme une partie de la philosophie naturelle).
  • Photogram (traduction : Photogramme) : une photographie, plus primitive que celles que nous connaissons, mais qui peut être développée selon plusieurs méthodes.
  • Poussière : voir Dust.
  • Projecting lantern : une lanterne magique (un projecteur) utilisée pour voir les photogrammes.
  • Shadow (traduction : Ombre) : voir Dust.
  • (Experimental) Theologian (traduction : Théologien (expérimental)  : un physicien[1].
  • Tokay : la forme anglaise et française du Tokaji, un vin sucré hongrois de la région de Tokaj-Hegyalja, ou une référence au Tokay d'Alsace, nom alternatif du Pinot gris. La couleur dorée du vin évoquée dans le premier roman correspond aux deux définitions.
[[Image:|100px|Tokay de Hongrie (Tokaji)]] Tokay de Hongrie (Tokaji)
Tokay de Hongrie (Tokaji)
Tokay d'Alsace (Pinot gris)


Personnes et lieux alternatifs[modifier | modifier le code]

L'histoire et la géographie du monde de Lyra est différente de la nôtre. Pullman souligne cela en utilisant des noms archaïques ou alternatifs pour désigner des personnes ou des lieux qui nous sont familiers.

Note : les noms mentionnés sont principalement issus de l’œuvre originale en anglais. Ils ont été pour la plupart conservés par la traduction française, sauf mention contraire.
Les explications sont principalement issues de la trilogie originale, mais aussi du livre supplémentaire Il était une fois dans le Nord qui explicite beaucoup de termes.

Lieux[modifier | modifier le code]

  • Beringland : l'Amérique du Nord, particulièrement l'Alaska et le Yukon du Canada. Nommé ainsi d'après l'explorateur qui a le premier découvert ces territoires, Vitus Béring.
  • Brytain : phonétiquement identique au terme anglais Britain désignant la Grande-Bretagne. Le terme rappelle aussi « Brython », en ancien anglais utilisé alors pour désigner le même territoire.
  • Cathay : l'appellation européenne médiévale pour la Chine.
  • Corea : phonétiquement identique au terme anglais Korea désignant la péninsule de Corée. Cette orthographe était utilisée avant celle avec un « K ».
  • Eastern Anglia : l’East Anglia (Angleterre du Nord-Est), particulièrement le Lincolnshire, la région où les gitans vivent, ayant conservé le nom de Fenland depuis l'influence hollandaise.
  • Eireland : l'Irlande, en référence aux appellations de l'île d'Irlande en irlandais (Éire) et en anglais (Ireland).
  • Lake Enara (traduction : Lac Enara) : le lac Inari, un lac au Nord de la Finlande, tiré de « Enare », le nom du lac en suédois.
  • Mejico : Mexico, selon la prononciation mexicaine.
  • New Denmark (traduction : Nouveau Danemark) : une partie du territoire des États-Unis. Lee Scoresby est considéré comme un « Nouveau danois » (New Dane), bien qu'il soit originaire du Texas.
  • New France (traduction : Nouvelle France) : le Québec, et une grande partie de l'Est du Canada, ainsi que la région de la Louisiane, rachetée par les États-Unis. Le terme « Nouvelle France » était utilisé aux 17e et 18e siècles pour désigner les zones autour du fleuve Saint-Laurent et une grande partie de l'intérieur du continent Nord-américain (à son apogée en 1712, la Nouvelle France s'étendait de Terre-Neuve aux montagnes Rocheuses, ainsi que de la baie d'Hudson au golfe du Mexique). Lorsque Lee Scoresby raconte la bataille d'Alamo, il évoque un conflit non pas entre l'armée mexicaine et les colons américains (Texians et Tejanos), mais plutôt entre les guerriers Français et les Danois[2]
  • (Great) North Ocean (traduction : Grand Océan du Nord) : l'Océan Atlantique Nord, associé à quelques régions de l'Océan Arctique.
  • Norroway : la Norvège.
  • Nova Zembla : Nouvelle-Zemble, un archipel russe de l'Océan Arctique.
  • Peaceable Ocean : l'Océan PacifiquePacific, calqué du latin.
  • Russia : la Finlande.
  • Texas : un pays séparé du Nouveau Danemark. La République du Texas a été brièvement une nation indépendante.

Personnes, langues et peuples[modifier | modifier le code]

  • Gyptian (traduction : Gitan) : nom utilisé à la place du terme anglais « Gypsy » pour désigner le peuple des gitans, nom alternatif des Roms. Le mot « Gypsy » est dérivé de l’Égypte (« Egypt » en anglais). Les natifs d'Angleterre pensaient à l'époque que les gitans venaient d’Égypte en raison de leur peau plus sombre.
  • Lascar : un matelot des Indes orientales, tiré du persan « Lashkar ».
  • Muscovite (traduction : Moscovite) : nom utilisé pour désigner les russes, en référence à la grande-principauté de Moscou ou Moscovie.
  • Nipponese : la langue japonaise et/ou le peuple japonais, en référence au nom du Japon en japonais, Nippon, signifiant « Pays du Soleil levant ».
  • Panserbjørne : un ours en armure, une race d'ours polaires qui parlent, tiré du terme danois.
  • Roman : la langue latine.
  • Skraeling : un Amérindien (en particulier issu du peuple Inuit), venant principalement du Groenland. Les natifs groenlandais étaient nommés ainsi par les Vikings.
  • Samoyed : un chasseur Sami de la Scandinavie du Nord, principalement en Laponie.
  • Tartar (traduction : Tartare) : un Tatar, un guerrier nomade turc vivant au Nord, dont le peuple est connu pour ses rituels spirituels, incluant la trépanation.

Organismes[modifier | modifier le code]

Conseil d'Oblation[modifier | modifier le code]

Cette organisation religieuse, parfois appelée Conseil Général d'Oblation enlève des enfants et les déporte vers Bolvangar pour les séparer de leur dæmon. Marisa Coulter y tient une responsabilité importante.

Magisterium[modifier | modifier le code]

Le Magisterium est l'Autorité suprême. C'est une organisation qui dirige le monde de Lyra Belacqua, et dont Marisa Coulter fait partie en tant que membre important.

Dans Les Royaumes du Nord, le Magisterium fait enlever des enfants au profit de Bolvangar, une station expérimentale qui consiste à arracher les dæmons des victimes et dont Marisa Coulter est le chef suprême (voir aussi : Conseil d'Oblation).

Le Magisterium convoite l'aléthiomètre de Lyra. Vers la fin de la trilogie, l'objectif principal de cette organisation est de tuer Lyra, qu'ils considèrent comme un danger pour l'Univers tout entier.

Prononciation[modifier | modifier le code]

Note : la prononciation (en anglais) est tirée des versions audio des livres, lus par Philip Pullman lui-même.

  • Alethiometer : AL ee-thi OM it-ə ˌæliːθɪˈɒmɪtə
  • Æsahættr : AS-hattər /ˈæshætə/ (« God-destroyer »)
  • Chthonic : kə-THON-ick /k(ə)ˈθɒnɪk/
  • Cittàgazze : tʃittaˈɡattse (en italien)
  • Dæmon : DEE-mən /ˈdiːmən/ (prononcer comme « démon »)
  • Iorek : YOR-ick /ˈjɔrɪk/
  • Iofur : YO-fur /ˈjoʊfʊə/
  • Kirjava : KEER-yah-və [ˈkiːrjɑːvə/
  • Lyra : LYE-rə /ˈlaɪrə/
  • Mulefa : moo-LAY-fə /muːˈleɪfə/
  • Panserbjørne : PAN-sə-byəə-nə /ˈpænsəbjɜːnə/ (written "Panserbørne" in early UK editions: "Armoured Bears")
  • Pantalaimon : pan-tə-LYE-mon /ˌpæntəˈlaɪmən/
  • Salmakia : sal-MACK-i-ə /sælˈmækɪə/
  • Serafina Pekkala : SEH-rə-fee-nə PEK-kə-lə [ˈsɛrəfiːnə ˈpɛkələ/
  • Tialys : ti-AH-lis /tɪˈɑːlɪs/
  • Torre degli Angeli : [ˈtɔrre deʎi anˈdʒeli] (in Italian; "Tower of the Angels")
  • Xaphania : zə-FAY-ni-ə /zəˈfeɪnɪə/

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Presque tous les termes scientifiques rencontrés dans les romans sont dérivés du langage religieux, Pullman insistant sur l'omniprésence du Magisterium dans les recherches scientifiques
  2. « How often he and his companions had played that heroic battle...taking turns to be Danes and French! » (La Tour des anges, p. 517).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]