Terence Judd

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Judd (homonymie).

Terence Judd, né le 3 octobre 1957[1] et mort le 23 décembre 1979[2], est un pianiste classique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né de parents britannique et américain, Terence Judd remporte, en 1967, à l'âge de 10 ans, le National Junior Pianoforte Compétition, ce qui attire l'attention de Eileen Joyce, laquelle l'encourage à poursuivre dans cette voie[3].
Il étudie également avec Maria Curcio, dernière et préférée élève d'Artur Schnabel[4].

Connu pour sa virtuosité dans les œuvres romantiques, en particulier pour ses interprétations de Franz Liszt, Terence Judd leur apporte une exubérance particulière ainsi qu'une remarquable clarté d'expression, comme en témoignent ses rares enregistrements. Ses interprétations de la 1re sonate d'Alberto Ginastera et de la sonate pour piano de Samuel Barber sont encore une référence pour les autres pianistes, et sa mémorable interprétation du [[Concerto pour piano no 1 de Tchaïkovski|premier concerto pour piano]] de Tchaïkovski et du [[Concerto pour piano no 3 de Prokofiev|concerto no 3]] de Prokofiev, lesquels ont été joués dans la foulée lors de la finale du concours Tchaïkovski de 1978, est l'une des plus impressionnantes de l'Histoire[5].

En 1979, âgé de 22 ans, Terence Judd se suicide en se jetant d'une falaise[6].

Les Terence Judd Awards sont décernés en son honneur[7].

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

Les interprétations de Terence Judd sont disponibles sous le label Chandos ; parmi elles :

Notes et références[modifier | modifier le code]