Tequila sunrise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tequila (homonymie).
Page d'aide sur l'homonymie Voir Tequila Sunrise (film) pour le film de 1988.
Tequila Sunrise

Le tequila sunrise est un cocktail à base de tequila, du jus d'orange, et de la grenadine.

Histoire[modifier | modifier le code]

La recette originale créée à la fin des années 1930 ou début des années 40 par Gêne Sulit, barman au Biltmore Arizona à Phoenix, à la demande d'un client habitué, amateur de tequila, qui voulait une boisson rafraîchissante[1]. Cette recette originale était élaborée avec de l'eau gazeuse, du jus de citron, de la crème de cassis et de la tequila.

La version moderne du cocktail est composé de la tequila, du jus d'orange, et de la grenadine. Il a été créée au début des années 1970 par deux jeunes barmans, Bobby Lazoff et Billy Rice, au restaurant Trident à Sausalito, un village au nord de San Francisco. En 1972, lors d'une soirée privée au Trident organisé par Bill Graham pour la fête de lancement pour la tournée des Rolling Stones en Amérique, Mick Jagger avait accepté une Tequila Sunrise proposée par le barman au lieu de la margarita qu'il a commandé. Il l'aimait, et lui et son entourage ont commencé à les avaler une après l'autre.[2] Ils finissaient par les commander pendant leur tournée partout aux Etats-Unis, même baptisant la tournée avec le surnom "la tournée cocaïne et tequila sunrise".[3][4]

A l'époque, le Trident a été le plus grand débouché pour la tequila aux États-Unis, et en 1973 José Cuervo a repris la nouvelle boisson comme une opportunité pour le marketing et ils ont mis la recette de la nouvelle boisson sur le dos de leurs bouteilles de tequila, et ont assuré la promotion de leurs produits en utilisant la recette par des autres moyens. Plus tard dans l'année, le groupe Eagles a enregistré une chanson appelée Tequila Sunrise lorsque la boisson a été en plein essor en popularité aux États-Unis.[5]

Recettes[modifier | modifier le code]

Originale, de 1930

  • 5 cl de tequila
  • 10 cl d'eau gazeuse
  • 2 cl de jus de citron vert
  • 2cl de crème de cassis

Recette actuelle :

  • 4 cl de tequila
  • 8 cl de jus d'oranges
  • 1trait de sirop de grenadine

Variations[modifier | modifier le code]

  • Russian Sunrise : la vodka y remplace la tequila
  • Tequila Sunset : remplacer le sirop de grenadine par du Brandy de mûre
  • Red Sea Sunrise : la tequila est remplacée par de la limonade (ce qui rend ce cocktail non-alcoolisé)
  • Florida Sunrise : le jus d'orange et le sirop de grenadine sont présents avec la même quantité (le plus souvent 6 cl chacun)
  • Caribbean Sunrise : on utilise du rhum à la place de la tequila

Référence[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. (en) The Wright Bar at the Arizona Biltmore
  2. (en) Jeff Burkhart, « Barfly: when it's not just another tequila sunrise », Marin Independent Journal,‎ 19 juin 2011 (ISSN 0891-5164, OCLC 61313188, consulté le 21 octobre 2014)Document utilisé pour la rédaction de l’article

    « Mick est approché au bar pour commander une margarita; je l'ai demandé donc s'il a déjà gouté une tequila sunrise et il m'a dit 'Non,', donc je l'ai en preparé une. Puis ils ont commencé a les avaler. Après cela, ils en ont commandé partout ou ils allaient en tournée dans le pays.
    Mick came up to the bar and asked for a margarita, I asked him if he had ever tried a tequila sunrise, he said no, I built him one and they started sucking them up. After that they took them all across the country. »

  3. Keith Richards (trad. de l'anglais par Bernard Cohen et Abraham Karachel), Life, Points, coll. « Points »,‎ 6 octobre 2011, 740 p. (ISBN 978-2757823569) :

    « (extrait de la v.o.) The '72 tour was known by other names—the cocaine and Tequila Sunrise tour, or the STP, Stones Touring Party. »

  4. (en) Keith Richards, « Exclusive 'Life' Excerpt from Keith Richards », sur Rolling Stone, Jann Wenner,‎ 14 octobre 2010 (ISSN 0035-791X, OCLC 693532152, consulté le 21 octobre 2014)
  5. (en) Jeff Burkhart, « Just Another Tequila Sunrise », sur Blog Assignment de National Geographic, National Geographic Society,‎ 17 février 2012 (ISSN 0027-9358, consulté le 21 octobre 2014)Document utilisé pour la rédaction de l’article

    « En 1973, Jose Cuervo a saisi sur cette nouvelle cocktail qui faisait un tabac aux États-Unis et a commencé à la commercialiser dans diverses publicités imprimées, et a même crée une de leurs boissons ‹ club cocktail › en l'utilisant. ‹ Lou, (le directeur du Trident) a parlé aux gens Cuervo, › dit Lozoff. ‹ Nous étions le plus grand débouché aux États-Unis, et ils parlaient de nous - cette recette, avec de la crème de cassis est allé sur le dos de bouteilles, et à un moment donné notre recette a passé sur le dos de la bouteille d'or. › »