Temple du Peuple

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

7° 43′ 59″ N 59° 52′ 59″ O / 7.73306, -59.88306

Photo figurant sur une brochure, montrant Jim Jones au milieu de jeunes gens

Le Temple du Peuple (Peoples Temple) est une secte principalement connue pour le suicide collectif de 914 de ses adeptes majoritairement par empoisonnement au cyanure de potassium, le 18 novembre 1978 à Jonestown, en Guyana (un député américain, Leo Ryan, venu enquêter sur la secte, fut également assassiné à cette occasion). Le Temple est fondé en 1953, à Indianapolis (États-Unis), sous le nom Ailes de la délivrance puis le Temple du Peuple des disciples du Christ (The People's Temple of the Disciples of Christ) en 1955 par le révérend Jim Jones. En 1960, la secte se rallie à la confession protestante des Disciples du Christ.

À Indianapolis, ainsi que dans les villes californiennes d'Ukiah, San Francisco, et Los Angeles, où Jones créa de nouvelles branches de son culte, les membres de la secte gagnèrent une bonne réputation pour l'aide qu'ils apportèrent aux pauvres, particulièrement aux minorités raciales, aux toxicomanes et aux sans domicile fixe.

La tragédie est décrite dans un documentaire réalisé en 2006 par Stanley Nelson, Jonestown : The Life and Death of Peoples Temple (« Jonestown : La vie et mort du Temple du Peuple », titre français : Jonestown, le suicide d'une secte).

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Cinéma 
Musique 
  • 1990 : Les Brian Jonestown Massacre, groupe rock-psyché né dans les années 1990, menés par Anton Newcombe, s'inspirèrent de cette tragédie pour une partie du nom de leur groupe.
  • 1984 : Le groupe de heavy metal Manowar a composé une chanson sur cet événement sur leur album Sign of the Hammer (Guyana, Cult of the damned).
Littérature
  • 1996 : Dans le troisième épisode des Chroniques de San Francisco d'Armistead Maupin (en anglais, Tales of the City, 1982), deux personnages et leurs enfants échappent au suicide collectif organisé par Jim Jones.
  • 2005 : Le livre de Henning Mankell Avant le gel part du massacre de 1978, et raconte l'histoire d'un unique survivant qui retourne dans son pays d'origine la Suède où il commet une série de meurtres épouvantables. L'inspecteur Kurt Wallander enquête.