Temple de Vesta (Tivoli)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Temple de Vesta (Rome)
Temple de Vesta
Vue général du temple
Vue général du temple
Présentation
Nom local Tempio di Vesta
Période ou style Corinthien
Date de construction Ier siècle av. J.-C.
Destination initiale Temple
Géographie
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Latium
Province Rome
Commune Tivoli
Localisation
Coordonnées 41° 58′ 00″ N 12° 48′ 03″ E / 41.9667219, 12.8008667 ()41° 58′ 00″ Nord 12° 48′ 03″ Est / 41.9667219, 12.8008667 ()  

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Temple de Vesta

Le temple de Vesta est un temple romain datant du Ier siècle av. J.-C. et situé à Tivoli dans le Latium en Italie. Il est dédié à Vesta, la « déesse vierge du foyer ».

Description[modifier | modifier le code]

Le temple de Vesta est situé sur l'acropole tiburtine à quelques mètres du temple de la Sibylle. C'est une rotonde périptère de 14,5 m de diamètre, construite entièrement en travertin avec dix-huit colonnes d'ordre corinthien dont il n'en subsiste que dix.

Ce temple, plus encore que celui se trouvant à Rome qui est plus dégradé, servit de modèle à une très grand nombre de temples romantiques construits en Europe au XIXe siècle en raison de l'attrait de la ville pour les peintres, poètes, et musiciens européens pour lesquels il constitue l'image symbole et bucolique de Tivoli.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le temple est construit au Ier siècle av. J.-C. à côté du temple de la Sibylle datant du siècle précédent. Le nom de son constructeur ou restaurateur serait Lucius Gellius, comme l'indique une inscription de l'architrave. Comme celui de la Sibylle, le temple de Vesta fut conservé notamment en raison de son utilisation comme église, appelée Santa Maria della Rotonda durant le haut Moyen Âge[1] jusqu'à la fin du XIXe siècle où furent enlevées les dernières marques liées à la christianisation de l'édifice.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Touring Club Italiano, Italia da scoprire - Viaggio nei centri minori, Milan, Touring,‎ 1996, 315-319 p.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :