Temple de Vénus Genitrix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Temple de Vénus Genitrix
Le temple de Vénus Genitrix
Le temple de Vénus Genitrix

Lieu de construction Forums impériaux
Date de construction 46 av. J.-C.
Ordonné par Jules César
Type de bâtiment Temple romain
Le plan de Rome ci-dessous est intemporel.
Planrome2b.png
Temple de Vénus Genitrix
Localisation du temple dans la Rome antique (en rouge)
Coordonnées 41° 53′ 39″ N 12° 29′ 05″ E / 41.894158, 12.484792 ()41° 53′ 39″ Nord 12° 29′ 05″ Est / 41.894158, 12.484792 ()  
Liste des monuments de la Rome antique

Le temple de Vénus Genitrix est un temple romain dédié à Vénus qui fait partie du forum de César, premier des forums impériaux de Rome.

Article principal : Forum de César.

Localisation[modifier | modifier le code]

Le temple est placé à l'extrémité nord-ouest de la place centrale du forum de César, dans l'axe de symétrie du complexe[1] (voir le plan).

Fonction[modifier | modifier le code]

La position du temple dédié à Vénus Genitrix au sein du forum, aligné sur l'axe de symétrie et fermant un côté, permet d'exalter les origines divines prétendues de la gens Iulia et donc indirectement celle de César. Cette disposition architecturale est d'ailleurs revendiquée par César lui-même lorsque, contrairement à l'usage, il reçoit le Sénat sur le forum, installé en avant du temple (pro aede Veneris Genetricis), tel un dieu vivant[2]. Ce geste, qui révèle clairement les ambitions absolues du dictateur, lui vaudra d'être particulièrement impopulaire auprès des sénateurs, jusqu'à son assassinat aux Ides de mars 44[3].

Du temps de Pline l'Ancien, le temple fait office de véritable musée, enfermant de nombreuses œuvres d'art parmi lesquelles la statue de culte de Vénus Genitrix d'Arkesilaos, sculpteur contemporain de César, des peintures de Timomachus de Byzance représentant Médée et Ajax et payés 80 talents par César[a 1], six dactylothecae (des pierres précieuses taillées)[a 2], une statue en or de Cléopâtre[4] et une cuirasse consacrée par César à Vénus ornée de « perles de Bretagne »[a 3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Antiquité[modifier | modifier le code]

A partir de 54, César projette de construire un nouveau forum au nord du Forum Romain, dans une zone déjà occupée par des édifices privés. Il commence donc par racheter les terrains[5] pour une somme comprise entre 60 et 100 millions de sesterces[6],[7],[a 4]. L'opération est longue et les travaux ne débutent qu'en 51[8]. En 48, lors de la bataille de Pharsale qui l'oppose à Pompée dans un contexte de guerre civile, César voue un temple à Vénus en échange de la victoire. Celle-ci lui ayant été accordée, le temple est ajouté au forum. Il est inauguré le 26 septembre 46[9], à l'issue des quatre jours de triomphe que César célèbre après sa victoire à Thapsus[8], alors que les travaux ne sont pas terminés. Le temple est achevé par Octave, après la mort du dictateur[10],[7],[a 5].

Le temple de Vénus est entièrement reconstruit sous Trajan après les travaux d'excavation de l'ensellement entre le Capitole et le Quirinal commencés sous Domitien afin d'aménager l'espace nécessaire à la construction du forum de Trajan. Toutes les structures de la zone sont altérées, certaines disparaissent comme l`Atrium Libertatis et d'autres sont modifiées et adaptées à la nouvelle topographie comme le temple de Vénus. Ce dernier est de nouveau inauguré en 113, en même temps que la colonne Trajane[10],[a 6]. La reconstruction du temple semble avoir été totale puisque aucun vestige de l'époque césarienne ne nous est parvenu, contrairement aux portiques du forum[11].

Le temple subit une importante restauration sous Dioclétien, entre la fin du IIIe et le début du IVe siècle, après avoir été gravement endommagé lors de l'incendie de Carin en 283[12]. La façade du temple est comblée par un mur de brique laissant les colonnes à demi-engagées. De part et d'autre du podium du temple, des passages voûtés percés dans le mur qui se prolonge jusqu'aux portiques permettent de circuler tout autour du temple[10],[13]. Le péristyle et l'abside du temple sont reconstruits à la même époque[12].

Vestiges[modifier | modifier le code]

Les vestiges du temple sont mis au jour en même temps que le reste du forum entre 1930 et 1932 par Corrado Ricci à l'occasion des travaux d'aménagement de la Via dell`Impero[8]. Du temple, il ne reste que le cœur du podium et de nombreux fragments de l'entablement et des colonnes laissés au sol. Seules trois colonnes ont pu être reconstituées, les parties manquantes ayant été comblées par de la brique. La section de l'entablement correspondant à ces trois colonnes à également été redressée[14].

Description[modifier | modifier le code]

Plan du temple.

Extérieur[modifier | modifier le code]

Le temple, qui se dresse sur un podium en opus caementicium entièrement recouvert de marbre, est octostyle, corinthien, pycnostyle et périptère sine postico, c'est-à-dire qu'il dispose de huit colonnes corinthiennes en façade et huit sur les côtés, chacune séparées d'un espace égal à une fois et demi leur diamètre[4]. On n'accède pas au pronaos par un escalier frontal mais par deux escaliers latéraux. En avant du podium se trouvent deux bassins sur lesquels on a souvent pensé que se trouvaient les statues des Appiades de Stéphanos mentionnées par Ovide mais il s'avère que celles-ci étaient en fait placées dans l`Atrium Libertatis[a 7],[1].

Intérieur[modifier | modifier le code]

Une colonnade de marbre jaune veiné de rouge[14], disposée en deux ordres superposés[12], orne les murs intérieurs latéraux de la cella. Elle soutient un entablement, en marbre de Carrare (marmo lunensis), dont l'architrave est décorée de nombreuses figures représentant des Érotes, créatures associées à Vénus[11]. Dans l'espace entre les colonnes, une série de niches abritent des objets précieux. La décoration intérieur a été entièrement refaite en marbre blanc du Proconnèse et de Carrare[15] lors de la reconstruction du temple sous Trajan[12]. Sur la frise de la cella sont représentés les attributs des principaux dieux comme le cratère pour Bacchus, le carquois pour Diane et Apollon ou encore le bouclier avec une tête de Gorgone pour Minerve[15]. Les murs sont ornés de panneaux de marbre sur lesquels figure un décor aux motifs dionysiaques composés de grappes de raison et de vignes[16]. Au fond de la cella, dont le plafond est voûté, se dresse la statue de culte dédiée à Vénus. Celle-ci se tient à l'intérieur d'une abside qui prolonge la cella, le temple de Vénus étant l'un des premiers de ce type[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Sources modernes :
  1. a et b Filippo Coarelli, Rome and Environs : An Archæological Guide, University of California Press, 2007, p. 106.
  2. Filippo Coarelli, Rome and Environs : An Archæological Guide, University of California Press, 2007, p. 108.
  3. Luc Duret et Jean-Paul Néraudeau, Urbanisme et métamorphose de la Rome antique, Les Belles Lettres, 2001, p. 107.
  4. a et b Forum of Caesar sur Capitolium.org (Imperial Fora Official Website), 26 juin 2002, c. 11/11/2013.
  5. D.R. Shackleton-Bailey, Cicero's Letters to Atticus, Vol. II, Cambridge University Press, 1965, p. 199.
  6. Leland M. Roth, Understanding Architecture : Its Elements, History and Meaning, Boulder, Westview Press, 1993, p. 219.
  7. a et b Filippo Coarelli, Rome and Environs : An Archæological Guide, University of California Press, 2007, p. 103.
  8. a, b et c Luc Duret et Jean-Paul Néraudeau, Urbanisme et métamorphose de la Rome antique, Les Belles Lettres, 2001, p. 104.
  9. Ghislaine Stouder, Création de l'espace diplomatique à Rome à l'époque médio-républicaine, Veleia, No. 26, 2009, p. 177.
  10. a, b et c Milella Marina, Il tempio di Venere Genitrice e le novità archeologiche sul Foro di Cesare, Museo dei Fori Imperiali, Roma, 2008, p. 13.
  11. a et b Milella Marina, Il tempio di Venere Genitrice e le novità archeologiche sul Foro di Cesare, Museo dei Fori Imperiali, Roma, 2008, p. 14.
  12. a, b, c et d Lucrezia Ungaro, Marina Milella, Massimo Vitti, Il sistema museale dei Fori Imperiali e i Mercati di Traiano, 2004, p. 15.
  13. R. Meneghini, R. S. Valenzani, Il Foro di Cesare. Nuovi dati da scavi e studi recenti dans Scienze dell'Antichità XVI, 2010, p. 588.
  14. a, b et c Filippo Coarelli, Rome and Environs : An Archæological Guide, University of California Press, 2007, p. 107.
  15. a et b Milella Marina, Il tempio di Venere Genitrice e le novità archeologiche sul Foro di Cesare, Museo dei Fori Imperiali, Roma, 2008, p. 15.
  16. Milella Marina, Il tempio di Venere Genitrice e le novità archeologiche sul Foro di Cesare, Museo dei Fori Imperiali, Roma, 2008, p. 16.
  • Sources antiques :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Plan des forums impériaux
Porticus
Curva
Porticus Purpuretica
Secretarium
Senatus
Temple de la
Ville Sacrée
Vicus Cuprius
Arc de
Trajan
Porticus
Absidata
Quadrige
Statue équestre
Temple de
Minerve
Temple
de la Paix
Temple de
Vénus
Genitrix
Statue équestre