Temple de Shitthaung

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crystal Clear app fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation, etc.), consultez la page d’aide Unicode.

20° 35′ 51″ N 93° 11′ 35″ E / 20.5975, 93.19305556

Temple de Shitthaung (2009)

Le temple de Shite-thaung (birman : ရှစ်သောင်းဘုရား, MLCTS : hrac saung bhu. ra:, IPA (en arakanais) [ʃaiʔθáuɴ pʰəɹá]), ou de Shittaung (ʃiʔθáuɴ pʰəjá) est un célèbre temple de Mrauk U, dans l'État d'Arakan, en Birmanie (Union du Myanmar). Son nom signifie Temple des 80 000 Bouddhas. Il est aussi connu comme le Temple de la Victoire.

Le temple a été construit entre 1535 et 1536 par le roi d'Arakan Min Bin pour commémorer sa conquête du Bengale. Il est situé sur la pente occidentale de la colline de Pokhaung Hill, au nord du palais royal, et proche du temple d'Andaw-thein. Comme beaucoup d'autres temples bouddhistes birmans, il possède un stûpa central en cloche entouré de quatre petits stûpas aux angles, et une multitude de plus petits stûpas tout autour. À l'est du temple a été ajouté au XXe siècle une volée d'escaliers et une chapelle (tazaung).

L'intérieur du temple comporte une salle centrale accessible par trois couloirs pourtourants. Les murs de cette salle sont bordés d'un alignement de statues du Bouddha, d'origine ou issues de sites proches. Les couloirs sont décorés d'une multitude de sculptures de bouddha, de bodhisattvas, de devas, d'esprits protecteurs, de scènes des jatakas, et d'animaux réels ou imaginaires, traduisant le syncrétisme entre bouddhisme et hindouisme caractéristique de la religion en Arakan[1].

À proximité se trouve un autre temple célèbre, le temple d'Htukkanthein (salle d'ordination d'Htukkan).

Conservation[modifier | modifier le code]

Le temple de Shitthaung vu depuis celui d'Htukkanthein (2008)

Mrauk U possède un climat tropical, et ses temples ont été très endommagés par la mousson. En 2003, on a découvert que le stûpa central commençait à fuir et l'eau à endommager les stucs et les peintures des espaces intérieurs. Pour y remédier, le département local d'archéologie a fait bétonner l'extérieur des stûpas, ce qui a complètement modifié leur apparence.

Le temple est la principale attraction touristique de Mrauk U et le centre de la dévotion du nord de l'État d'Arakan, mais cette action, destinée à sauver les sculptures intérieures plus précieuses, a été moins critiquée qu'on aurait pu l'attendre[réf. souhaitée].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Frédéric, L'Art de l'Inde et de l'Asie du Sud-Est, Flammarion, 1994, p. 322.
  • Burma's Lost Kingdoms - Splendours of Arakan, Pamela Gutman