Temple de Jagannath

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Temple de Jagganath
Temple hindouiste
Image illustrative de l'article Temple de Jagannath
Divinité principale Jagannath, émanation de Vishnu
Époque de construction 1135-1150
Style architectural Architecture Kalinga
Principal festival Ratha Yatra
Localisation
Pays Inde
Etat ou région Orissa
Ville Puri
Site web http://jagannath.nic.in/
Coordonnées 19° 48′ 17″ N 85° 49′ 06″ E / 19.804722, 85.81833319° 48′ 17″ Nord 85° 49′ 06″ Est / 19.804722, 85.818333  

Géolocalisation sur la carte : Inde

(Voir situation sur carte : Inde)
Temple de Jagganath

Le temple de Jagannath (Oriya: ବଡଦେଉଳ, ଶ୍ରୀମନ୍ଦିର) est un célèbre temple hindouiste dédié à Jagannath et situé dans la ville côtière de Puri capitale de l'état de l'Orissa en Inde. Le nom de Jagannath (=Seigneur de l'Univers) vient du sanskrit Jagat (=Univers) et Nath (=Seigneur) [1],[2].

Le temple est un lieu de pèlerinage hindouiste important, en particulier pour les adorateurs de Vishnu ou de Krishna. Il fait partie du pèlerinage Char Dham que chaque hindou devrait faire une fois dans sa vie [3]. Ce pèlerinage consiste à se rendre dans quatre temples (dont celui-ci) situés aux extrémités de l'Inde. Le temple est sacré pour la tradition Vaishnavite. Le sage Ramananda a été étroitement associé avec le temple.

Le bâtiment principal du temple a été construit vers 1135-1150 sur des éléments existants par le fondateur de la dynastie des Ganga de l'est, le roi Anantavarman Codaganga [4] [5].

Le temple est célèbre pour son festival annuel du Rathq Yatra pendant lequel les trois principales divinités du temple sont transportées sur d'énormes chars (ratha) richement décorés. C'est une période de ferveur religieuse intense[6].

Les trois divinités du temple[modifier | modifier le code]

Jagannath, Balabhadra and Subhadra dans un autre temple de Jagannath situé à Nayagarh

Le temple abrite une trinité de divinités : Jagannath, Balabhadra (le frère de Krishna) et la déesse Subhadra (demi-sœur de Krishna et épouse d'Arjuna). Selon la saison, elles sont habillées de façon différentes et portent des bijoux spécifiques. Il est possible que le culte de ces divinités provienne d'un sanctuaire tribal antérieur [7].

Le culte de Jagannath s'est poursuivi jusqu'en 1558, lorsque l'Orissa a été attaqué par le général afghan Kalapahad. Par la suite, quand le roi Ramachandra Deb a créé un royaume indépendant à Khurda en Orissa, les divinités ont été réinstallées et le culte rétabli[8].

Seuls sont autorisés à entrer dans le temple les hindouistes ou les personnes d'origine indienne [9]. Les visiteurs non autorisés peuvent avoir une vue sur l'enceinte du temple à partir du toit de la bibliothèque Raghunandan qui se trouve à proximité [10].

Structure[modifier | modifier le code]

Festival de Ratha Yatra sur une peinture de James Fergusson

Le temple se trouve dans un complexe à proximativement carré de plus de 215 m sur 210 et enclos par un mur fortifié de 6 m de haut et 2 m de large[11]. On trouve environ 120 temples dans cette enceinte [12]

Le temple comporte quatre constructions distinctes [13] :

  • Deula, Vimana ou Garbha griha : le cœur du sanctuaire avec les trois divinités déposées sur le ratnavedi (=Trône de perles)
  • Mukhashala (porche d'entrée)
  • Nata mandir / Natamandapa (salle de danse) également connu sous le nom Jaga mohan (salle d'audience)
  • Bhoga Mandapa (salle des offrandes)

La salle de danse et la salle des offrandes ont été construits plusieurs siècles après le cœur du sanctuaire [11].

La tour principale qui coiffe le cœur du sanctuaire est un sikhara en forme de pain de sucre de 63 m de haut, la plus haute de tous les temples de l'Orissa[14],[11]

Les portes[modifier | modifier le code]

Le Bada Danda (ou grande avenue)
La porte du Singhadwara en 1870 avec des sculptures de lion et le pilier Aruna Stambha

Le Singhadwara (en sanskrit, la Porte au Lion) est l'une des quatre portes du temple et en constitue l'entrée principale. Il doit son nom aux deux énormes statues de lions accroupis de chaque côté de l'entrée. La porte fait face à l'est et donne sur le Bada Danda (ou grande avenue).

Le Baisi Pahacha est un escalier de 22 marches conduisant au complexe du temple. Une image de Jagannath connue sous le nom de Patita pavana (soit en sanskrit "le sauveur des opprimés et de ceux qui sont tombés") est peint sur le côté droit de l'entrée. À l'époque où les intouchables n'étaient pas autorisés à entrer dans le temple, ils pouvaient prier Patita Pavana. Des statues de Jaya et Vijaya, les gardiens du séjour de Vishnu, se trouvent de chaque côté de la porte [12].

Au début du festival de Ratha Yatra les statues de Jagannath, Balabhadra et Subhadra sortent du temple par cette porte. À leur retour du temple de Gundicha, ils doivent apaiser la déesse Mahalakshmi, dont la statue est sculptée au-dessus de la porte, pour avoir négligé de l'emmener avec eux pendant la procession. C'est alors seulement que la déesse leur permet de rentrer dans le temple.

Un magnifique pilier monolithique à seize côtés, connu sous le nom de Stambha Arun se trouve devant la porte principale. Ce pilier comporte à son sommet une statue d'Arun, le conducteur du char du dieu Soleil Surya. À l'origine, ce pilier se trouvait dans le Temple du soleil de Konarak. Il a été apporté à Puri par le Maharaja Chattrapati Shivaji pour le sauver de la destruction par les Moghols ou de l'enlèvement par les britanniques.

Les autres entrées portent le nom des animaux qui les gardent : Hathidwara (Porte de l'éléphant) au nord, Vyaghradwara (Porte du tigre) à l'ouest, Ashwadwara (Porte des chevaux) au sud [15] [16].

Autres sanctuaires[modifier | modifier le code]

Parmi les autres sanctuaires du complexe et en activité, on trouve le Bimala Shaktipeeth : quand la déesse Satī s'est suicidée et que son corps a été démembré, c'est ici que son pied serait tombé. On trouve aussi les sanctuaires de Mahalakshmi, Uchhista Ganapati (Ganesh), Muktimandap, Surya, Vimala, Sarasvati, Bhuvaneshwari, Narasimha, Rama Chandra, Hanuman et Shiva-Eshaneshwara.

Les festivals[modifier | modifier le code]

Devotees visiting the Jagannath Temple in Puri on the occasion of Snana Yatra
Suna Vesha or Golden Attire of Lord Jagannath

Le principal festival est celui de Ratha Yatra en juin. Les statues des trois divinités sont installées sur trois énormes chars à baldaquins (rathas) de 10 m de côté et 13 m de haut, portés par 16 roues en bois de 2 m de diamètre et tractés par des milliers de pèlerins [11]. Elles sont emmenées en procession le long du Banda Danda jusqu'au temple de Gundicha, résidence d'été des divinités [17]. Le retour a lieu après 7 jours.

Ces énormes chariots ont impressionné les premiers européens qui rapportaient aussi le cas de fidèles se suicidant en se jetant sous les roues dans une forme de suicide religieux sati. En fait, il est difficile de savoir s'il s'agissait de suicide ou d'accidents en raison de l'immense foule et de la difficulté à manier ces chariots. Ces chariots ont fait que le nom du temple a fourni le nom anglais de Juggernaut qui désigne une puissance formidable à laquelle on ne peut échapper.

Il existe de nombreux autres festivals annuels ou exceptionnels.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. http://www.shrifreedom.com/VyasaSJC/lessons1VedicConcepts.htm
  2. http://www.hvk.org/articles/0802/85.html
  3. http://www.indhistory.com/hindu-temple/hindu-temple-jagannath-temple.html
  4. http://www.asianart.com/articles/patachitra/index.html#4
  5. http://www.indiadivine.org/audarya/travelogue/30180-chodaganga-deva.html
  6. http://www.time.com/time/magazine/article/0,9171,892784,00 html
  7. http://www.kamat.com/kalranga/nindia/orissa/jaganath.htm
  8. http://www.jagannathpuri.blessingsonthenet.com/
  9. http://www.iskcon.com/culture/holy_places/j_puri.html
  10. http://www.planetware.com/puri/jagannath-temple-ind-oris-jag.htm
  11. a, b, c et d Inde - Népal - Ceylan, Paris, Éditions Vilo, Paris, coll. « Les guides Fodor »,‎ 1976, 661 p. p. 579-581
  12. a et b http://www.odissi.com/orissa/jagannath.htm
  13. http://www.7wonders.org/wonders/asia/india/puri/jagannath-temple.aspx
  14. http://www.orissatourism.org/jagannath-temple/architecture-of-temple.html
  15. http://www.go2india.in/orissa/puri.php
  16. http://infoorissa.blogspot.fr/p/temples.html
  17. http://www.templenet.com/Orissa/puri.html

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :