Temple Grandin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Temple Grandin en 2011.

Temple Grandin (née le 29 août 1947), professeur à l'université du Colorado, est docteur en sciences animales et spécialiste de renommée internationale en zootechnie. Elle a été diagnostiquée à l'âge de 4 ans comme ayant un autisme de haut niveau. Propriétaire d'une entreprise de conseils sur les conditions d'élevage des animaux qui a fait d’elle une experte en conception d'équipements pour le bétail, Temple Grandin est également professeur en sciences animales de l'Université de Fort Collins (Colorado).

Biographie[modifier | modifier le code]

Au début de sa carrière, elle s'est fait connaître pour ses positions vigoureuses contre la shehita. Elle écrivit ainsi, après avoir visité un abattoir shehita, « J'ai des cauchemars depuis que j'ai visité l'usine de Spencer Foods en Iowa il y a quinze ans. Des employés portant des casques de football tiraient avec des lanières attachées au museau d'animaux à bout de souffle, maintenus par une chaîne entourant une de leurs pattes arrières. Chaque animal terrifié était forcé, avec une tige électrique, de pénétrer sur une plate-forme avec un plancher glissant à 45 degrés. Les animaux glissaient alors, puis tombaient et les employés les élevaient dans les airs par la patte attachée. Comme je fixais cette abomination, j'ai pensé : Ça ne devrait pas se produire dans une société civilisée. Si l'enfer existe, j'y suis. Je me suis promis d'inventer un système plus éthique pour les animaux[1]» « Du point de vue du bien-être de l'animal, la considération première pendant l'abattage est surtout la méthode stressante et cruelle de rétention utilisée dans plusieurs abattoirs[2]. »

Temple Grandin à la Conférence TED, en 2010.

En février 2010, Grandin a remis en cause les protocoles utilisés dans des études néo-zélandaises sur la shehita et insisté sur l'importance qui doit être accordée à la taille du couteau employé lors du sacrifice et sur la nature du processus utilisé pour restreindre les mouvements des animaux pour atténuer la douleur[3].

Elle est aussi connue pour ses différents articles parus dans la presse spécialisée sur les questions d’autisme (« Transition from the world of school into the world of work », « An inside view of autism », etc.) et ses deux ouvrages autobiographiques. À travers son expérience personnelle, elle tente de faire découvrir l’autisme de l’intérieur, de donner quelques éléments de compréhension tant aux proches qu’aux professionnels qui les côtoient. Ma vie d’autiste est son premier ouvrage, il est paru aux États-Unis en 1986.

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Temple Grandin, Thinking in Pictures, 1996, Vintage.
  2. Recommended Ritual Slaughter Practices.
  3. Temple Grandin, Department of Animal Science, Colorado State University, février 2010 : Discussion of research that shows that Kosher or Halal Slaughter without stunning causes pain, http://www.grandin.com/ritual/slaughter.without.stunning.causes.pain.html

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Oliver Sacks, Un anthropologue sur Mars, Seuil, Paris, 1996, ISBN 2-02-049095-1
  • Norm LedginCes, Ces autistes qui changent le monde, préface de Temple Grandin, Salvator, 2008. ISBN 978-2-7067-0509-0

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]