Tempête rouge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carte politique du roman Tempête rouge :
* Bleu foncé : OTAN et alliés
* Bleu clair : États alliés des États-Unis se déclarant neutres
* Rouge foncé : URSS et alliés
Rouge clair : Zone occupé par le pacte de Varsovie
Gris : États non-alignés

Tempête rouge (titre original : (en) Red Storm Rising) est un roman de Tom Clancy paru en 1986.

Tempête rouge est né de la rencontre entre Tom Clancy et Larry Bond. Ce dernier, créateur d'un jeu en plateau appelé Harpoon, avait écrit un scénario appelé Convoy 84 qui décrivait des traversées de convois américains dans l'océan Atlantique, dans l'hypothèse d'une attaque des forces du Pacte de Varsovie contre l'OTAN. Tempête rouge se fonde sur ce scénario en lui donnant une dimension plus large.

Résumé[modifier | modifier le code]

Probables axes d'attaques du Pacte de Varsovie en Allemagne de l'Ouest en cas d'invasion.

Des terroristes islamistes caucasiens détruisent une toute nouvelle raffinerie pétrolière en Union soviétique.

Face à la pénurie qui s'annonce, et refusant de faire des concessions à l'Ouest, le Politburo choisit la force et décide de s'emparer des champs pétrolifères au Moyen-Orient.

Cependant, l'OTAN représente une menace à ce projet. Le KGB est donc chargé de mettre au point un plan pour faire croire que l'Allemagne de l'Ouest a monté une opération terroriste contre l'URSS, et ainsi diviser l'OTAN.

La conséquence de cette Troisième Guerre mondiale est une guerre conventionnelle sur le sol européen et sur l'océan Atlantique Nord.

Anecdote[modifier | modifier le code]

Dans les premières heures qui suivent le déclenchement du conflit entre les forces de l'OTAN et celles du Pacte de Varsovie, une vaste opération aérienne alliée, nom de code Dreamland, est lancée. Au cours de celle-ci, plusieurs appareils américains secrets F-19A Ghostrider jouent un rôle déterminant en détruisant cinq appareils de contrôle aérien Iliouchine A-50 (code OTAN : Mainstay) et en participant à la destruction de plusieurs ponts au-dessus de l'Elbe.

Avec le recul, le Ghostrider apparait comme un condensé des rumeurs circulant à l'époque sur le développement d'un avion furtif par les États-Unis. Et de fait, un appareil furtif était en effet en service dans l'USAF, le F-117, dont l'existence n'a été reconnue qu'en 1988 (soit deux ans après la parution de Tempête rouge). En revanche, s’il est bien en service au milieu des années 1980, il n'a jamais été doté de capacités air-air et n'aurait donc jamais pu abattre les appareils de guet aérien russes.

Or dans le roman, le succès de l’opération Dreamland, pratiquement le seul de l’OTAN au cours de la première semaine de conflit, permet de freiner l’élan terrestre soviétique, d’éviter la rupture des lignes alliées et permet à ces derniers d’obtenir la supériorité dans les airs.

Ironiquement, un roman qui se voulait le plus réaliste possible, et qui l’est à plus d’un titre, fait reposer en grande partie son déroulement sur les capacités supposées d’un appareil qui, lui, est en revanche bien réel.

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

  • Mikhail "Micha" Sergetov : ministre des Pétroles, membre sans droit de vote du Politburo
  • Général Pavel Leonidovitch "Pacha" Alexeyev : adjoint du commandant en chef soviétique du théâtre d'opérations sud-ouest
  • Capitaine de corvette (puis de frégate) Robert "Bob" Toland : analyste à la NSA
  • Lieutenant de l'USAF Michael "Mike" Edwards : officier météo de la base aérienne de Keflavik
  • Capitaine Ivan Mikhailovitch "Vanya" Sergetov : officier de cavalerie blindée, fils de Mikhail Sergetov
  • Capitaine de frégate Edward "Ed" Morris : commandant de la frégate ASM USS Pharris puis du USS Reuben James
  • Capitaine de frégate Daniel McCafferty : commandant du SNA USS Chicago
  • Général Eugène Robinson : commandant suprême de l'OTAN en Europe
  • Boris Kosov : directeur du KGB

Les navires rencontrés[modifier | modifier le code]

USS Pharis (FF-1094)
  • USS Pharris, frégate de l'US Navy de type FF-1052
  • USS Chicago, sous-marin nucléaire d'attaque de l'US Navy de la Classe Los Angeles
  • USS Nimitz (CVN-68), porte-avions nucléaire de l'US Navy
  • USS Reuben James, frégate de l'US Navy de type FFG-7
  • HMS Battleaxe, frégate de la Royal Navy de Type 22

Éditions[modifier | modifier le code]