Tempête Christian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tempête Christian
Christian le 28 octobre à 12 h 10 UTC
Christian le 28 octobre à 12 h 10 UTC
Localisation
Pays Drapeau de l'Irlande Irlande
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de la France France
Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau du Danemark Danemark
Drapeau de la Suède Suède
Drapeau de la Norvège Norvège
Drapeau de la Lettonie Lettonie
Drapeau de l'Estonie Estonie
Drapeau de la Finlande Finlande
Drapeau de la Russie Russie
Régions affectées Ouest de l'Europe, Est de l'Europe
Caractéristiques
Type Tempête synoptique automnale
Vent maximal Flag of Europe.svg : 193 km/h
Flag of France.svg : 147 km/h
Pression minimale 960 hPa
Date de formation 25 octobre 2013
Date de dissipation 29 octobre 2013
Durée 5 jours
Conséquences
Nombre de morts 16

La tempête Christian ou tempête de la Saint Jude est une dépression météorologique ayant généré un épisode de vents violents dans plusieurs pays du nord-ouest de l'Europe à partir du 27 octobre 2013.

Première tempête de la saison en Europe, elle provoqua de violentes rafales sur les littoraux britanniques, français et belges (147 km/h au Cap Gris-Nez) et se renforça sensiblement en remontant sur le Danemark et le nord de l'Allemagne, où, en phase avec un puissant courant-jet, elle prit un caractère « explosif », devenant ce que les météorologistes appellent une « bombe » (cyclogénèse frontale explosive). Elle atteignit ainsi son maximum d'intensité en passant dans ces régions (193 km/h sur la péninsule de Kegnæs, près de Sønderborg et 180 km/h à Sandnæs Hage, près de Viborg, au Danemark, 183 km/h à Hörnum, en Allemagne[1]). Son passage a causé la mort d'au moins 15 personnes.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le nom Christian provient d'une liste de noms utilisée depuis 1954 par l’université libre de Berlin (ULB) pour nommer les tempêtes synoptiques qui affectent l'Europe. Son usage s'est répandu aux autres pays du continent depuis cette époque. Depuis 2002, l’ULB utilise des noms suggérés par le public qui doit payer un certain montant servant au financement de l'observatoire météorologique de l’université.

Au Royaume-Uni et en Irlande, les médias parlent de tempête de la Saint Jude en référence au patron des causes perdues, traditionnellement célébré le 28 octobre[2]. L'expression a été popularisée sur Twitter par Leon Brown, un météorologiste britannique travaillant pour The Weather Channel[3].

Évolution météorologique[modifier | modifier le code]

Image satellite tôt le 26 octobre montrant Christian et Burkhard
Boucle de la trajectoire de Christian qui débute comme une petite dépression en bas à gauche de l'image mais se creuse rapidement

Le 24 octobre, le Met Office britannique émettait un avis pour une importante dépression qui devait se former au cours des prochaines 48 heures sur l'Atlantique Nord et qui affecterait le Royaume-Uni pour le dimanche 27 octobre[4]. La faible dépression Christian s'est ainsi formée tard le 25 octobre entre Terre-neuve et l'Espagne à partir d'un système frontal venu de la côte est de l'Amérique du Nord et des restes de la tempête tropicale Lorenzo[5]. À ce moment, une importante dépression nommée Burkhard se trouvait au sud-est du Groenland et semblait vouloir dominer la situation météorologique[6]. Cependant, les modèles de prévision numérique du temps développaient Christian aux dépens de Burkhard et le Met Office a émis une vigilance orange dès le 26 octobre mentionnant que le Pays de Galles, les Midlands et le sud de l'Angleterre seraient frappés par des vents de 95 à 130 km/h[7]. Des vents encore plus forts étaient prévus pour la côte sud de l'Angleterre, les îles Anglo-Normandes et la péninsule de Brest, jusqu'à 160 km/h[7].

Elle toucha les côtes de la Bretagne et de l'Angleterre vers 19 heures le 27 octobre avec une pression minimale de 990 hPa, elle produisit des rafales de plus de 110 km/h[8]. À 22 heures, des rafales supérieures à 130 km/h ont été enregistrées sur les côtes bretonnes[8]. À 1 heure le 28 octobre, la tempête continua sa route et se dirigea vers l'est, elle passa entre le Royaume-Uni et les côtes de la Manche tout en se creusant de plus en plus et la pression minimale fut de 984 hPa selon un relevé au Royaume-Uni. Christian donna aussi d'importantes précipitations

Vers 5 heures du matin, elle passa sur le pas de Calais puis sur la mer du Nord et la pression minimale est de 980 hPa[8]. La tempête s'éloigna ensuite de la France et de l'Angleterre donnant encore des rafales de vents assez fortes : entre 9 heures et 11 heures, malgré l'éloignement de la tempête, une rafale de 147 km/h fut notée au Cap Gris-Nez. Christian se dirigea ensuite vers le Danemark puis les pays scandinaves[8]. Le 29 octobre, elle pasa sur le nord-ouest de la Russie et les pays baltes avant d'aller se perdre dans l'Arctique[9].

Impact[modifier | modifier le code]

Vents maximaux notés
Pays Endroit Vitesse
Drapeau de l'Allemagne Allemagne[10] îles de Heligoland 193 km/h
Hörnum 183 km/h
Drapeau de la Belgique Belgique[11] Zeebruges 119 km/h
Drapeau du Danemark Danemark[10] Kegnæs, près de Sønderborg 193 km/h
Sandnæs Hage, près de Viborg 180 km/h
Drapeau de l'Estonie Estonie[12] 108 km/h
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Côtes sud de l'Angleterre[10] plus de 140 km/h
Drapeau de la France France[10],[13] Cap Gris-Nez (62) 147 km/h
Camaret-sur-Mer (29) 134 km/h
Boulogne-sur-Mer (62) 126 km/h
Cap de la Hague (50) 125 km/h
Ouessant (29) 116 km/h
Île de Groix (56) 115 km/h
Pointe du Raz (29) 112 km/h
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas[10] 183 km/h

Plus d'une quinzaine de personnes sont mortes dans la tempête[14]. Cette tempête aura apporté d'importantes précipitations avec des cumuls de pluies de 40 mm sur certains lieux et surtout des vents violents.

Allemagne[modifier | modifier le code]

En Allemagne, une femme et un enfant sont morts dans un accident de voiture à Gelsenkirchen dans la Rhénanie-du-Nord-Westphalie causé par la tempête. À Cologne, un marin est mort le 27 octobre pendant que son bateau chavirait.

À Greetsiel en Basse-Saxe, un moulin à vent a perdu ses ailes et son haut dans le vent. L'événement a été filmé[15].

Danemark[modifier | modifier le code]

Au Danemark, un homme a été tué par des tuiles arrachées pendant qu'il photographiait Gilleleje. Un autre homme est mort à Holbæk après que sa voiture est entrée en collision avec un arbre tombé[16].

L'aéroport de Copenhague a suspendu tous ses vols durant la tempête.

France[modifier | modifier le code]

Entre le 27 et le 28 octobre 2013 au matin, douze départements furent placés en vigilance orange : la Loire-Atlantique, le Morbihan, le Finistère, les Côtes-d'Armor, l'Ille-et-Vilaine, la Manche, le Calvados, l'Eure, la Seine-Maritime, la Somme, le Pas-de-Calais et le Nord.

À Belle-Île-en-Mer en Bretagne, une femme de 47 ans est tombée dans la mer par le vent. Son corps a été trouvé le lendemain.

De nombreux foyers ont été privés d'électricité : plus de 35 000 en Normandie, 30 000 en Bretagne et 10 000 dans le Nord-Pas-de-Calais.

Le trafic des ferries et des Eurostar entre la France et l'Angleterre a été interrompu les 27 et 28 octobre.

Pays-Bas[modifier | modifier le code]

Aux Pays-Bas, une femme est morte en Amsterdam après la chute d'un arbre sur elle. Plus tard, un homme de Veenendaal est mort de ses blessures en hôpital après un arbre est tombé sur lui.

L'aéroport d'Amsterdam-Schiphol a reporté une cinquantaine de vols, et le port de Rotterdam a fait de même pour des départs et des arrivées de navire[2].

Russie et pays baltes[modifier | modifier le code]

Dans le nord-ouest de la Russie, des toits se sont envolés et des arbres ont été cassés, laissant des milliers de résidents sans électricité le 29 octobre. À Saint-Pétersbourg, la ville fut menacée d'inondation quand le niveau du fleuve Neva est monté de 25 cm entre 15 h et 15 h 30 avant de retomber. Un homme a été hospitalisé après qu'un panneau publicitaire eut été soufflé sur un autobus où il prenait place[9].

En Estonie, 50 000 clients ont été privés d’électricité au plus fort de la tempête sur l'île de Saaremaa et dans les comtés de Rapla, Pärnu, Viljandi et Harju[12].

Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

Arbre déraciné près de la station Westferry, à Londres

Au Royaume-Uni, deux personnes, un homme et une femme, sont morts après leur maison à Hounslow en Londres eut été détruite par une explosion de gaz, causée par un arbre tombant. À Newhaven dans le Sussex de l'Est, un adolescent de 14 ans a été porté disparu, emporté par la mer. À Hever dans le Kent, une adolescente de 17 ans a été tuée par la chute d'un arbre sur sa caravane. Un homme d'âge moyen a été tué aussi à Watford dans le Hertfordshire quand un arbre tomba sur la voiture qu'il conduisait.

Le bâtiment du Bureau du Cabinet en Whitehall, Londres fut endommagé lorsqu'une grue s'affaissant dans le vent tomba sur le bâtiment, détruisant la balustrade sur le toit[17].

300 000 foyers furent privés d'électricité[2].

130 vols furent annulés à l'aéroport de Londres Heathrow.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tempête Christian : vents à plus de 190 km/h, nombreuses victimes, La Chaîne Météo, 29 octobre 2013
  2. a, b et c La tempête Christian en images sur www.francetvinfo.fr, le 28 octobre 2013
  3. St Jude, Christian or Carmen – whose storm is it anyway ?, The Guardian, 28 octobre 2013
  4. « Warning over severe storm risk », sur Met Office,‎ 24 octobre 2013 (consulté le 9 novembre 2013)
  5. (en) « European windstorm Christian threatens UK and northern Europe », sur Artemis,‎ 27 octobre 2013
  6. « Analyse météorologique du 26 octobre 2013 », sur Université libre de Berlin,‎ 26 octobre 2013 (consulté le 9 novembre 2013)
  7. a et b Richard Angwin, « Major storm bears down on Western Europe », sur Al Jazeera,‎ 26 octobre 2013 (consulté le 9 novembre 2013)
  8. a, b, c et d « Première tempête automnale sur l'Ouest et le Nord de la France », Actualité, sur Météo-France,‎ 28 octobre 2013 (consulté le 9 novembre 2013)
  9. a et b « St Jude storm hits Russia after devastating parts of Europe », sur rt.com,‎ 29 octobre 2013 (consulté le 10 novembre 2013)
  10. a, b, c, d et e « Bilan de la tempête Christian », sur La Chaîne Météo
  11. « Flash du 28 octobre : la tempête Christian », sur Météo Belgique (consulté le 29 octobre 2013)
  12. a et b « Over 50,000 households face blackout as St. Jude's storm hits Estonia », sur Voice of Russia
  13. « Suivie de la tempête Christian », sur www.meteociel.fr (consulté le 28 octobre 2013)
  14. Tempête Christian : au moins 16 morts en Europe du Nord dans Le Parisien, le 29 octobre 2013
  15. (de) « Sturm Christian richtet grosse Schaeden in Ostfriesland », sur oz-online.de,‎ 28 octobre 2013 (consulté le 30 octobre 2013)
  16. (da) « Stormen koster endnu et liv: Mand død ved Holbæk », sur bt.dk,‎ 28 octobre 2013 (consulté le 29 octobre 2013)
  17. (en) « Storm Damage - Crane Collapses on Cabinet Office », sur constructionenquirer.com,‎ 28 octobre 2013 (consulté le 29 octobre 2013)

Sur les autres projets Wikimedia :