Tempête à Madère en 2010

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tempête de 2010.
Tempête à Madère en 2010
Vue d'une rue inondée à Funchal.
Vue d'une rue inondée à Funchal.
Localisation
Pays Drapeau du Portugal Portugal
Régions affectées Île de Madère
Coordonnées 32° 41′ 52″ N 16° 46′ 28″ O / 32.697778, -16.774444 ()32° 41′ 52″ Nord 16° 46′ 28″ Ouest / 32.697778, -16.774444 ()  
Caractéristiques
Type Inondations et glissements de terrain
Date de formation
Conséquences
Coût 217 millions d'euros[1]

Géolocalisation sur la carte : Madère

(Voir situation sur carte : Madère)
Tempête à Madère en 2010


La tempête à Madère en 2010 est une dépression ayant causé des inondations et des glissements de terrain le sur l'île portugaise de Madère et en particulier à Funchal, la plus grande ville et capitale de la région autonome et aussi à Ribeira Brava. Le bilan officiel fait état de 43 morts.

Contexte[modifier | modifier le code]

L'urbanisation excessive de l'île de Madère, dont le relief est tourmenté, ainsi que la déforestation ont été mises en cause à l'occasion de cette catastrophe[2].

Déroulement[modifier | modifier le code]

L'archipel de Madère a été touché le par un système frontal actif associé à une zone de dépression centrée sur les Açores et qui s'est déplacée vers le nord-est à partir de 00h00 UTC. Entre 6h00 et 11h00 du matin (heure locale), 108 millimètres de précipitations ont été enregistrées au niveau de la station météorologique de Funchal et 165 à celle de pico do Arieiro[3]. Ces chiffres sont bien supérieurs aux 88 millimètres de précipitations tombant en moyenne en février sur Madère[4].

Conséquences[modifier | modifier le code]

Le président français Nicolas Sarkozy[5], le pape Benoît XVI[6], ainsi que le footballeur portugais né à Madère Cristiano Ronaldo[7] ont envoyé leurs messages de soutien et de condoléances.

Dans la soirée du 21 février, le décès de 43 personnes a été confirmé[8] et 120 blessés, 248 disparus et 240 sans-abri sont décomptés. Un deuil national de trois jours a été décrété dans l'ensemble du Portugal[9].

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]