Tekken 4

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tekken 4
Image illustrative de l'article Tekken 4

Éditeur Namco
Développeur Namco
Concepteur Masahiro Kimoto
Katsuhiro Harada
Yuichi Yonemori[1]

Date de sortie Borne d'arcade
Icons-flag-jp.png Juillet 2001

PlayStation 2
Icons-flag-jp.png 28 mars 2002
Icons-flag-us.png 23 septembre 2002
Icons-flag-eu.png 13 septembre 2002
Genre Combat
Mode de jeu Solo, multijoueur (deux joueurs)
Plate-forme
Arcade
Console(s)
Média DVD
Contrôle Manette

Tekken 4 est un jeu vidéo de combat développé et distribué par Namco sur borne d'arcade en 2001, plus précisément sur System 246, puis adapté sur console PlayStation 2. Il s'agit du deuxième jeu de la série Tekken à sortir sur PlayStation 2 après Tekken Tag Tournament. La suite du jeu, intitulée Tekken 5 est initialement sortie en 2004.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Comme pour les précédents jeux de la série homonyme, le contrôle des personnages se fait avec les quatre boutons, un par coup (poing ou pied, gauche ou droit). Tekken 4 propose beaucoup d'innovations par rapport aux opus précédents[2]. Ainsi, c'est la première fois que les arènes ont des murs, sur lesquels les personnages attaqués peuvent se heurter pour des dégâts supplémentaires. Certaines arènes ont aussi des dénivelés, mais ce détail n'apparaitra plus par la suite. Il est aussi le premier de la saga à proposer un mode Histoire, avec une cinématique d'ouverture pour chaque personnage (les précédents obtenaient les cinématiques par un mode Arcade). Personnages qui sont d'ailleurs doublés vocalement, chose inédite depuis le premier jeu (seul Yoshimitsu avait un murmure peu intelligible dans Tekken 3 ainsi que Julia Chang dans sa cinématique de fin).

Scénario[modifier | modifier le code]

Le combat final de Tekken 3 voit s'opposer True Ogre et Jin Kazama, qui l'emporte. À peine le combat terminé, Jin se fait abattre par Heihachi Mishima et ses hommes. Heihachi croit s'assurer de sa mort en lui tirant une balle en pleine tête à bout portant, mais alors qu'il quitte le temple où le combat vient de se dérouler, il voit un de ses hommes littéralement voler depuis derrière lui et atterrir à ses pieds. À peine a-t-il le temps de se retourner qu'il est attrapé à son tour et violemment projeté à travers le mur du temple. En se relevant, il aperçoit la silhouette de Devil Jin s'envolant dans la nuit. Suite à cette fin chaotique du tournoi Tekken 3, Heihachi reste à la tête de la Mishima Zaibatsu. Du sang de Ogre est récupéré et des recherches sont lancées afin d'exploiter ses propriétés et permettre à Heihachi d'acquérir la puissance physique de la créature. Malheureusement, après qu'une injection dans le sang de Heihachi s'est révélée infructueuse, les scientifiques comprennent qu'il manque à Heichachi le Gène Diabolique afin que le pouvoir se révèle. Kazuya, porteur du gène, ayant disparu 19 ans auparavant (jeté dans le cratère d'un volcan à l'issue du tournoi Tekken 2), Heihachi envoie la Tekken Force à la recherche de l'autre porteur du gène, son petit-fils Jin. Un jour, Heihachi reçoit la photo d'un cadavre ressemblant étrangement à Kazuya. La photo a prétendument été prise dans les bâtiments de la G-Corporation, un laboratoire spécialisé dans la recherche génique. Heihachi en est certain, il s'agit bien de Kazuya. Il envoie alors ses troupes à l'assaut du laboratoire afin d'enlever le corps. À la grande surprise d'Heihachi et ses hommes, c'est Kazuya en personne qui les accueille. Kazuya parvient à défendre les lieux et prend la fuite. Écœuré et furieux d'avoir laissé échapper une telle chance de récupérer le Gène Diabolique, Heihachi s'en remet aux conseils du Dr. Abel et organise, deux ans après la fin du précédent, un quatrième tournoi Tekken afin d'attirer la venue de Kazuya, et pourquoi pas, celle de Jin.

L'avant-dernier combat du tournoi doit opposer Jin à Kazuya. Alors que le début du combat est imminent, Kazuya est informé qu'il est déclaré vainqueur du combat par forfait et qu'il est invité à rejoindre Heihachi pour le combat final. Surpris de la tournure du dernier combat, Kazuya questionne Heichachi avant que leur combat commence. « Je t'emmènerai voir ton fils après le combat » répondit Heihachi. Le combat se déroule, Heihachi en sort vainqueur et conserve donc la Mishima Zaibatsu. Il tint sa promesse : « Suis moi si tu veux voir ton fils. » Il entraina alors Kazuya au cœur du complexe de la Zaibatsu. Heihachi et Kazuya pénètrent dans un dojo, le Hon-Maru. Au mur apparaît Jin, enchaîné. La présence de cet autre porteur du Gène Diabolique réveille Devil qui prend peu à peu possession de Kazuya et se débarrasse de Heihachi en le projetant hors de la pièce d'un simple regard. Il se met à provoquer Jin, encore inconscient, en l'exhortant à se battre : il veut l'éliminer et récupérer de lui l'intégralité du Gène Diabolique qu'il a en partie perdu suite à sa chute dans le volcan. Les appels de Kazuya ramènent Jin à la conscience qui se libère de ses chaînes et embrasse le combat qui va lui permettre de se venger de sa lignée. Jin remporte le combat. Heihachi, réveillé, n'entend pas céder son trône, et défie Jin dans un nouveau combat, que Jin remporte à nouveau. À l'issue de ce combat, Jin s'est transformé en Devil Jin. Il est penché sur son grand-père et s'apprête à l'achever, lorsque l'image de sa mère, Jun, lui apparaît. Il décide alors d'épargner son grand-père. Il le relâche et lui adresse ces mots : « Remercie ma mère, Jun Kazama. » Puis, s'éloignant de lui, il prend son envol et s'échappe du Hon-Maru après en avoir transpercé le toit. Derrière lui flottent quelques plumes noires dans le halo du clair de lune, et une plume blanche, qui viennent s'écraser sur le sol à quelques pas de Heihachi.

Personnages[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des personnages de Tekken.

Le jeu propose un total de 23 personnages. Ceux précédemment proposés dans Tekken 3 et présents dans le jeu sont Bryan Fury, Eddy Gordo (palette des nouveaux personnages), Heihachi Mishima, Hwoarang, Jin Kazama, Julia Chang, King II, Kuma II, Lei Wulong, Ling Xiaoyu, Nina Williams, Panda, Paul Phoenix, and Yoshimitsu. Trois personnages auparavant présents dans Tekken 2 sont Kazuya Mishima, Lee Chaolan et Marshall Law.

Le jeu intronise 6 nouveaux personnages : Christie Monteiro, une élève de capoeira à la recherche d'amis et de son professeur Eddy Gordo, Combot, un robot créé par Violet Systems capable d'imiter le style de combat de ses adversaires, Craig Marduk, un combattant de vale tudo invaincu et assassin d'Armor King, Miharu Hirano, la meilleure amie de Ling Xiaoyu, Steve Fox, un jeune champion de boxe qui tente d'en savoir plus sur son passé, et Violet, l'alter-égo de Lee Chaolan.

Accueil[modifier | modifier le code]

Tekken 4 est accueilli par une moyenne de 81,35 % sur GameRankings[3], et de 79 sur 100 sur Metacritic[4]. sa sortie, le magazine Famitsu attribue à la version PlayStation 2 une note de 36 sur 40[5]. Le magazine Edge lui attribue une note de 6 sur 10 prônant la bonne prise en main du jeu, et un roster solide, mais conclut que le jeu est « trop familier et curieusement non renouvelé[2]. » GameSpot attribue au jeu une note de 8,4 sur 10, le qualifiant de « l'un des meilleurs jeux de combats depuis des années » et de « jeu de combat extrêmement solide, long, accessible, et sympathique à jouer, qui nous vient du meilleur développeur du genre[6]. » IGN lui attribue une note de 9 sur 10, notant que les murs et l'espace confiné sont « probablement la décision la plus sage prise par Namco », et qualifie le jeu de « solide dans tous les sens du terme[7]. » Sur GamePro, il est noté d'un 4,5 sur 5[8], et d'un 71 sur 100 par GameSpy[9].

Tekken 4 est récompensé des Game Critics Awards dans la catégorie de « Meilleur jeu de combat » à l'E3 en 2002, et nominé dans la catégorie « Meilleur jeu de combat de 2002 » sur GameSpot[10]. Il remporte également l'Academy of Interactive Arts and Sciences dans la catégorie « Meilleur jeu de combat de l'année »[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Game Credits for Tekken 4 », sur MobyGames (consulté le 24 mars 2011).
  2. a et b (en) Edge magazine. Issue E111, juin 2004.
  3. (en) « Tekken 4 for PlayStation 2 », GameRankings,‎ 23 septembre 2002 (consulté le 27 juin 2013).
  4. (en) « Tekken 4 for PlayStation 2 Reviews », Metacritic,‎ 23 septembre 2002 (consulté le 27 juin 2013).
  5. (ja) プレイステーション2 - 鉄拳4. Weekly Famitsu. No.915 Pt.2. Pg.74. 30 juin 2006.
  6. (en) Greg Kasavin, « Tekken 4 Review », GameSpot.com,‎ 23 septembre 2002 (consulté le 27 juin 2013).
  7. (en) « Tekken 4 - IGN », Ps2.ign.com (consulté le 27 juin 2013).
  8. (en) « Review: Tekken 4 for PS2 on GamePro.com », GamePro.com,‎ 23 septembre 2002 (consulté le 27 juin 2013).
  9. (en) « PlanetPS2 - A Member of The GameSpy Network », GameSpy.com (consulté le 27 juin 2013).
  10. (en) « GameSpot Awards », sur GameSpot (consulté le 12 octobre 2014).
  11. (en) « 2003 Interactive Achievement Awards », interactive.org (consulté le 21 septembre 2013).

Liens externes[modifier | modifier le code]