Teigne de la pomme de terre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Teigne de la pomme de terre

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

(Phthorimaea operculella)

Classification
Règne Animalia
Embranchement Arthropoda
Classe Insecta
Super-ordre Endopterygota
Ordre Lepidoptera
Famille Gelechiidae
Sous-famille Gelechiinae
Genre Phthorimaea

Nom binominal

Phthorimaea operculella
(Zeller, 1873)

Synonymes

  • Gelechia terrella Walker, 1864
  • Gelechia operculella Zeller, 1873
  • Gnorimoschema operculella
  • Gelechia sedata Butler, 1880
  • Parasia sedata'

La teigne de la pomme de terre (Phthorimaea operculella) est un insecte de l'ordre des lépidoptères, de la famille des Gelechiidae, originaire d'Amérique. C'est un petit papillon dont la chenille est un ravageur principalement des tubercules de pomme de terre, notamment en période de stockage. Cet insecte est répandu dans toutes les régions chaudes, tropicales et subtropicales, du globe, et en particulier sur le pourtour du bassin méditerranéen.

Distribution[modifier | modifier le code]

L'aire de répartition de la teigne de la pomme de terre s'étend sur les cinq continents, principalement dans les zones de climat tropical et subtropical. On la rencontre notamment en Amérique du Sud, où se trouve son aire d'origine, en Amérique du Nord, en Asie, de la Turquie au Japon et au sous-continent indien, en Afrique (Afrique du Nord, Kenya), en Europe méridionale (du Portugal à la Grèce) ainsiq que dans le sud de la partie européenne de la Russie et en Ukraine, en Océanie (Australie, Nouvelle-Zélande)[1].

Morphologie[modifier | modifier le code]

Insecte adulte[modifier | modifier le code]

L'adulte est un petit papillon de mœurs nocturnes, qui mesure environ 10 mm de long environ, de teinte grisâtre avec des taches noires sur les ailes antérieures.

Larve[modifier | modifier le code]

Larve sur feuille de tabac.

La larve est une chenille blanchâtre de 10 à 12 mm de long.

Cycle biologique[modifier | modifier le code]

Il peut y avoir jusqu'à 12 générations par an si les conditions sont favorables (température de 25 °C).

Dégâts[modifier | modifier le code]

  • Les chenilles mineuses s'attaquent à toutes les parties végétatives de diverses Solanacées sauvages ou cultivées, et en particulier du tabac et de la pomme de terre. Elles creusent des galeries tapissées de fils de soie dans les feuilles, tiges et tubercules, rejetant leurs excréments noirâtres à l'extérieur. Ces galeries peuvent ensuite être envahies par des bactéries (Bacillus amylobacter) ou des acariens, dont l'acarien des racines, (Rhyzoglyphus echinopus)[2].

Moyens de lutte[modifier | modifier le code]

L'utilisation d'insecticides est courante, notamment la fumigation au bromure de méthyle (CH3Br) pour protéger les stocks de pommes de terre[3]. En Europe, l'emploi du bromure de méthyle, classé parmi les substances qui appauvrissent la couche d’ozone est réglementé dans le cadre du règlement n° 1005/2009 du 16 septembre 2009[4].

La lutte intégrée a recours aux phéromones, à des insectes parasites, ainsi qu'à des pratiques culturales particulières[5].

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Phthorimaea operculella Zeller - Potato Tuber Moth  », Interactive Agricultural Ecological Atlas of Russia and Neighboring Countries (AgroAtlas) (consulté le 14 novembre 2012).
  2. Wolfgang Radtke et Walter Rieckmann, Maladies et ravageurs de la pomme de terre, éd. Th. Mann-Gelsenkircher-Buer, 1991, (ISBN 3-7862-0090-4), p. 124.
  3. [doc] Fumigation des pommes de terre au bromure de méthyle contre Phthorimaea operculella, normes OEPP.
  4. Substances portant atteinte à la couche d'ozone, Europa -Synthèses de la legislation européenne.
  5. Évaluation de la technologie de lutte intégrée contre la teigne de la pomme de terre au champ et en entrepôt, centre international de la pomme de terre.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Maladies, ravageurs et désordres de la pomme de terre. Guide d'identification et fiches descriptives, ITCF, 2008, 192 p., (ISBN 2864929201)

Liens externes[modifier | modifier le code]