Tehillim (Reich)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tehillim
Image décrite ci-après
Texte religieux hébraïque

Genre musique contemporaine
Musique Steve Reich
Texte Livre des psaumes, bible hébraïque
Durée approximative environ 30 minutes
Dates de composition 1981
Partition autographe Boosey & Hawkes
Création 1981
Westdeutscher Rundfunk, Cologne
Représentations notables

Tehillim est une œuvre musicale de Steve Reich composée en 1981 pour un ensemble concertant de musiciens et de percussions et pour quatre voix de femmes. Tehillim (psaume en hébreu) marque une évolution importante dans le langage de Steve Reich, avec l'abandon des répétitions et d'une métrique fixe, pour une mise en musique de textes hébraïques.

Historique[modifier | modifier le code]

Après les années 1970, où Steve Reich a exploré les nombreuses possibilités de la musique minimaliste et de la musique de phase pour lesquelles il s'est rendu célèbre, il décide alors d'orienter son écriture vers une nouvelle direction : celle des textes mis en musique. Tehillim qui marque ce changement de direction est également le résultat de la redécouverte par Steve Reich de son héritage juif, notamment des textes sacrés[1]. Le Tehillim est en effet le Livre des Psaumes de la Bible hébraïque, correspondant à l'Ancien Testament. Tehillim est la première pièce de Reich écrite spécialement pour voix et ouvrira dès lors une large suite de compositions similaires dans l'œuvre du compositeur.

La pièce est partiellement créée en juin 1981 à Stuttgart sous la direction de Peter Eötvös, puis en intégralité en novembre 1981 à la chapelle Rothko de Houston.

Structure[modifier | modifier le code]

Tehillim est composée pour quatre voix de femmes (trois sopranos, une alto), un piccolo, une flûte, un hautbois, un cor anglais, deux clarinettes, six percussions, deux orgues électriques, deux violons, un alto, un violoncelle, une contrebasse.

La pièce comporte quatre mouvements dont l'exécution dure environ 30 minutes :

  1. Part I : Fast (~12') - Psalm 19:2-5 (1-4)
  2. Part II : Fast (~6') - Psalm 34:13-15 (2-14)
  3. Part III : Slow (~6') - Psalm 18:26-27 (25-26)
  4. Part IV : Fast (~6'30) - Psalm 150:4-6

Tehillim est la première partition dans laquelle Steve Reich n'utilise pas de motifs répétitifs, qui constituaient la technique de composition caractéristique depuis 1965. La pulsation persiste, mais les phrases austères ou mélodiques répétitives ne sont plus utilisées. Les psaumes, chantés en hébreu, utilisent l'expansion de la musique et s'écoulent de manière linéaire au sein d'un langage harmonique beaucoup plus chromatique (notamment dans le troisième mouvement). Le rythme lui-même n'est plus aussi rigide et subit de nombreuses variations pratiquement à chaque mesure, afin de respecter la déclamation de l'hébreu. C'est le texte, et sa déclamation qui dictent le rythme de la composition[2]. Le respect du texte est d'ailleurs la raison principale qui a conduit Reich à ne pas utiliser le principe de répétition habituel, poussé en cela par son intuition musicale[2].

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. K. Robert Schwarz, notes de livret de Tehillim, Nonesuch Records (1994).
  2. a et b (en) Steve Reich, Writings on Music 1965-2000, Oxford University Press, 2002, (ISBN 978-0-19-515115-2), p.100-105.

Lien externe[modifier | modifier le code]