Ted Morgan (écrivain)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sanche de Gramont plus connu sous le pseudonyme de Ted Morgan[1] est un écrivain, journaliste, et historien né le 30 mars 1932 à Genève en Suisse. Journaliste de profession, tout au long de sa carrière il a contribué à de nombreux magazines et journaux, dont le New York Times Magazine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Par sa naissance, il fait partie d'une ancienne famille de la noblesse française ; Ted Morgan est né avec le titre de Comte St. Charles Armand Gabriel de Gramont, qu'il hérite de son père, Gabriel Antoine Armand, pilote de l'escadrille française en Angleterre durant la Seconde Guerre mondiale, né en 1908, mort en 1943 lors d'un vol d'entraînement. À la mort de son père, il entre à l'université de Yale, où il travaille comme reporter. Membre réticent de la noblesse, il le reste toutefois lorsqu'il est accepté comme membre de la Manuscript Society, société secrète d'intellectuels de l'université. Enrôlé dans l'armée française de 1955 à 1957, il participe à la Guerre d'Algérie avec le grade de sous-lieutenant d'un régiment sénégalais de l'infanterie coloniale. Soldat de propagande, il est témoin des violences des deux camps dans les bleds (terme générique désignant la campagne ou les villages de campagnes[2]) et des atrocités de la Bataille d'Alger[3]. Revenu de son service militaire, il retourne aux États-Unis, et y remporte le prix Pulitzer du Reportage local en 1961, pour ce qui fut décrit comme « un vibrant hommage pour la mort de Leonard Warren »[4]. Il est à l'époque toujours citoyen français sous le nom de Sanche De Gramont. Ce n'est qu'à partir des années 1970 qu'il cesse de s'appeler Sanche De Gramont et adopte la nationalité américaine (1977). Il renonce également entièrement à ses titres de noblesse. En 1978, il apparaît dans le magazine d'information américain produit par CBS News, 60 Minutes. Il écrit une biographie de Winston Churchill, ouvrage finaliste du prix Pulitzer de la Biographie de 1983[5], de William S. Burroughs, et de Franklin Delano Roosevelt, après avoir été nominé pour le National Book Award l'année d'avant pour Maugham l'année précédente[6].

Évocation Littéraire[modifier | modifier le code]

Dans son ouvrage biographique Mon éducation - Un livre des rêves, l'écrivain William S. Burroughs se souvient d'un rêve dans lequel on lui a parlé de Ted Morgan[7]

Liste sélective des ouvrages[modifier | modifier le code]

  • (en) Valley of Death: The Tragedy at Dien Bien Phu That Led America into the Vietnam War, Random House Publishing Group,‎ 2010 (ISBN 9781400066643, lire en ligne)
  • (en) My Battle of Algiers, HarperCollins,‎ 2006 (ISBN 9780060852245, lire en ligne)
  • (en) A Covert Life: Jay Lovestone, Communist, Anti-Communist and Spymaster, Random House,‎ 1999 (ISBN 9780679444008, lire en ligne); Random House Digital, Inc., 2011, ISBN 9780307805669
  • (en) Reds: McCarthyism in Twentieth Century America, Random House Digital, Inc.,‎ 2004 (ISBN 9780812973020, lire en ligne)
  • (en) A Shovel of Stars: The Making of the American West 1800 to the Present, Simon and Schuster, 1996 (ISBN 9780684814926, lire en ligne)
  • Wilderness at Dawn: The Settling of the North American Continent Simon & Schuster, 1993, ISBN 9780671690885
  • An Uncertain Hour: The French, the Germans, the Jews, the Barbie Trial, and the City of Lyon, 1940-1945 (1990)
  • (en) Literary Outlaw: The Life and Times of William S. Burroughs, W. W. Norton & Company,‎ 2012 (ISBN 9780393343243, lire en ligne)
  • FDR: A Biography, Simon and Schuster, 1985, ISBN 9780671454951
  • Churchill: A Young Man in A Hurry, Simon and Schuster, 1982; Simon & Schuster, 1984, (ISBN 9780671253042)
  • Rowing toward Eden, Houghton Mifflin, 1981, ISBN 9780395297148
  • Maugham Simon and Schuster, 1980, ISBN 9780671240776
  • On Becoming American Houghton Mifflin, 1978
  • The Strong Brown God: The Story of the Niger River, Hart Davis, MacGibbon, 1975 (publié en tant que Sanche de Gramont)
  • Lives To Give (1971) (publié en tant que Sanche de Gramont)
  • Epitaph for kings Putnam, 1968 (publié en tant que Sanche de Gramont)
  • The French: Portrait of a people (1969) (publié en tant que Sanche de Gramont)
  • The Secret War: The story of international espionage since 1945 (1962) (publié en tant que Sanche de Gramont)

Références[modifier | modifier le code]

  1. anagramme qu'il adoptera pour manifester son refus d'apartenance à la noblesse
  2. dans la langue arabe, « bled » (بلد - balad) est « le pays, le terrain » ; pour les citadins, il signifie la campagne ; pour les émigrés, « le pays d'origine » ou « le village d'origine »)
  3. Voir son livre My Battle of Algiers, (ISBN 0-06-085224-0)
  4. The Pulitzer Prizes, Awards 1961
  5. The Pulitzer Prizes, Finalists 1983
  6. National Book Foundation, Awards 1982
  7. p. 184, trad. par Sylvie Durastanti, parue chez Christian Bourgois éditeur (2007) (ISBN 978-2-267-01882-0)

Lien Externe[modifier | modifier le code]