Tecno Soft

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Technosoft, Tecnosoft ou Tecno Soft, est une entreprise de développement de jeux vidéo japonaise, connue principalement pour sa série de shoot them up nommée Thunder Force.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les prémices de Technosoft[modifier | modifier le code]

Après la découverte du très mystérieux Thunder Force sur NEC PC-8801, mais également développé sur d'autres supports comme sur Sharp X-1 et FM-7, Technosoft prolifère et se dynamise vers le milieu des années 1980 en créant de petits jeux plus ou moins populaires tels que Feedback, Herzog ou encore Shin Ku Gyoku Den - New Legendly Nine Gems. À l'instar d'Irem, ce nouvel acteur du monde vidéoludique s'oriente vers le marché des consoles, stratégie sans doute dû à l'énorme succès de la Famicom au Japon.

1989-1990 : l'époque Thunder Force[modifier | modifier le code]

En préambule des supports disponibles à l'époque, Technosoft manifeste une vive attention de développer sur la toute nouvelle machine du moment, la Mega Drive. Même si celle-ci fut un échec face aux parts de marché que détenait Nintendo avec la NES (Famicom au Japon). Malgré cela, la direction que prenait l'éditeur marqua les esprits à jamais. En 1989, c'est l'apparition de Thunder Force II, qui reprend le gameplay du premier opus en y intégrant pour la première fois la vue horizontale. ce dernier ne fait pas l'unanimité et passe inaperçu auprès du public. À partir de 1990, l'organisation des studios de la firme prend une tournure différente. Technosoft, prenant en compte les erreurs commises avec Thunder Force 2, s'apprête à retravailler le concept dans les moindres détails. C'est alors que naquit le scrolling horizontal dans Thunder Force III. Celui-ci en fut considérablement transformé d'un point de vue esthétique et technique, à tel point que les objectifs furent largement dépassés et que l'entreprise vit sa côte de popularité doublée en l'espace d'une année. Dorénavant, Thunder Force III sera représenté comme un modèle du genre.

Fort de son succès, Technosoft voit l'avenir avec optimisme. Même si la période fut courte, le développeur continuera de créer divers titres comme Elemental Master, sans oublier Dragon's Fury considéré comme un des meilleurs flippers virtuels. De plus, la branche arcade ne sera pas négligée puisque Thunder Force AC voit le jour dans les salles obscures. Édité par Sega pour le compte de Technosoft, cette version réintègre les ingrédients de son aîné, en se démarquant par trois nouveaux stages inédits. Même s'il rencontre un vif succès auprès des fans, cette adaptation n'égalera pas son homologue console bien plus abouti et complet. Entre-temps, Technosoft est réticent à développer sur la Super Nintendo, c'est Toshiba EMI qui reprendra la licence dès 1991, en rééditant la version arcade. Celle-ci lui est très fidèle mais malheureusement son principal défaut réside dans l'animation et les clignotements des sprites.

1992, 4e impact[modifier | modifier le code]

Deux ans après Thunder Force III, fort du succès qu'il a engendré par ses jeux et son titre phare, et alors qu'Axelay et son jeu Super Aleste triomphent, Technosoft décide de sortir Thunder Force IV. Le produit utilise bien les capacités de la Mega Drive (zooms, distorsions, etc.). Le jeu fut bien accueilli par le public.

Sur la cinquième génération de console[modifier | modifier le code]

Technosoft n'est pas très enthousiasmé à l'issue des dernières évolutions technologiques en matière de consoles. Quoi qu'il en soit, la Saturn ne fut pas dénigrée malgré des couts de production de plus en plus élevés, qui ne découragèrent pas pour autant les objectifs de l'entreprise, souhaitant constamment innover dans le domaine de la 2D. Avec un des tout premier titre porté en salle d'arcade dès 1995 puis adapté sur console à partir de 1996, Hyper Duel reprend les mécanismes traditionnels du shoot them up. Toujours en perpétuelle recherche créative, la firme donne naissance à son tout premier beat them all en 1995, Nekketsu Oyako, suivi de Hyper Reverthion et Steeldom, deux shoot them up en 3D reprenant les bases de Virtual On. Mais c'est Blast Wind qui marqua le coup avec sa vue verticale et ses thèmes grandioses. Suit Fantastic Pinball Kyutenkai, un flipper haut en couleurs et des personnages super deformed. Le jeu de rôle ne sera pas négligé, puisque Neorude voit le jour sur PlayStation en trois épisodes. Thunder Force V sort en 1997, mélangeant 2D et 3D. Le jeu rencontre le succès, ce qui lui vaudra une version PlayStation sortie en 1998. Au passage, Technosoft rééditera deux compilations ; Thunder Force Gold Pack 1 et Thunder Force Gold Pack 2 sur Saturn, incluant ces quatre titres, à savoir Thunder Force II, Thunder Force III, Thunder Force IV et Thunder Force AC.

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

La nouvelle génération de machine, ayant des coûts de plus en plus important, Technosoft se laisse dépasser par les évènements. Une démo circulant sur l'Internet, laissant augurer une éventuelle suite à Thunder Force V, fut abandonnée. Depuis plus de sept ans, Technosoft ne semblait pas se manifester. Cependant, bon nombre de passionnés ont su lui redonner une seconde naissance à travers des projets plus ou moins ambitieux tels que Thunder Future.

Thunderforce 6 est finalement sorti fin octobre 2008 sur ps2 au Japon. Il y avait déjà un projet thunderforce 6 sur dreamcast qui n'a jamais abouti.

Liste des jeux de Technosoft[modifier | modifier le code]

Liste des jeux développés par Technosoft, par ordre alphabétique :