Techniques du surf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Techniques du Surf sont multiples et chaque surfeur ne possède qu'un nombre limité de gestes techniques lui donnant son propre style.

Prendre la vague : le take off[modifier | modifier le code]

Le surfeur se tient généralement allongé à plat ventre sur sa planche, les bras de part et d'autre de celle-ci, le buste redressé et le regard au loin. Il rame (comme en crawl) quand il détecte une vague qu'il souhaite surfer afin d'acquérir une vitesse suffisante pour que la vague puisse l'emporter. Quand il sent la vague le soulever, il rame plus rapidement puis pousse avec ses mains à plat sur la planche afin de se redresser. En même temps qu'il redresse son buste, sa jambe gauche (pour un regular) vient se placer devant et sa jambe droite à l'arrière de la planche. Il adopte une posture penchée sur ses jambes fléchies. Une fois debout, les bras servent essentiellement à maintenir l'équilibre et aider à changer de direction. Les jambes jouent un rôle d'amortisseurs et contrôlent l'assiette de la planche.

On désigne généralement par regular un individu qui se tient sur la planche pied droit en arrière. Les personnes se tenant pied gauche en arrière sont appelés goofie. Le pied arrière est généralement le pied sur lequel on prend appel lorsqu'on saute. Généralement, les droitiers sont regulars et les gauchers sont goofies mais ce n'est pas toujours le cas. Un surfeur regular donc droitier sera frontside (face à la vague) sur une droite (vague qui déroule du pic vers la droite quand on est debout sur la planche), le même surfeur regular sera backside sur une gauche (qui déroule de droite à gauche) évidemment pour un goofie c'est l'inverse .

Surfer 2.jpg

Le bottom turn[modifier | modifier le code]

Le bottom turn est un virage en bas de vague qui fait suite généralement à la phase du take off. Il doit être effectué a mi-pente ou en bas de la vague et permet de reprendre de la vitesse dans la vague sans être pris dans le déferlement de celle-ci. Le bottom turn s'effectue en inclinant le rail de la planche vers l'intérieur de la vague tout en fléchissant fort les jambes afin de mettre son poids sur la planche et ainsi gagner de la vitesse.

Le Tube[modifier | modifier le code]

Oahu North Shore surfing tube.jpg

Le surfeur se place sous la lèvre de la vague puis se laisser enfermer au creux du tube qui se forme. Il doit maîtriser sa vitesse pour la caler sur celle de la vague et avoir une bonne lecture du terrain.

Le Cutback[modifier | modifier le code]

C'est une manœuvre horizontale qui permet au surfeur de revenir vers le point de déferlement de la vague, centre d'énergie de celle-ci, là où il prend toute sa vitesse. Il faut beaucoup de vitesse pour réussir cette manœuvre. Pour la réussir, il faut déclencher un premier virage assez loin de la zone de déferlement et sur la partie haute de la vague. Il faut l'engager en tournant les épaules, le buste et le regard vers la direction choisie, tout en plantant" le rail de la planche dans la vague. Une fois ce premier virage effectué, on se retrouve dans la direction opposée de celle de départ. Il faut ensuite entamer un deuxième virage au raz de la mousse, de la même manière que le premier, mais dans l'autre sens. Une fois la manœuvre finie, on doit se retrouver dans la direction de départ, mais dans le creux de la vague. Cette technique est souvent utilisée à la sortie d'un tube par exemple...

Le Off the lip[modifier | modifier le code]

Le surfeur remonte la vague et enclenche un virage juste sur le haut de la lèvre de la vague avant de redescendre.

C'est un roller sans le demi-tour radical au sommet de la vague.

L'Aerial[modifier | modifier le code]

Ayant acquis une certaine vitesse, le surfeur remonte la vague et se sert de la lèvre (haut) de celle-ci comme d'un tremplin pour réaliser un saut. Pour cette figure, il faut donc beaucoup de vitesse, une section prête à déferler et appuyer sur le "tail" (arrière) de la planche une fois celle-ci prête à s'envoler. Une fois en l'air, plusieurs figures sont possibles, rester normal, grabber (attraper la planche avec les mains), ou encore tourner, voire emprunter le ollie au skateboard ... Pour l'atterrissage, le "replacage", il faut avoir des appuis stable, une bonne flexion des genoux et un peu de chance. S'il est parfaitement exécuté, l'aerial est une figure spectaculaire, combinant hauteur et style. Une telle figure est souvent exécutée en fin de vague, avant que celle-ci ne ferme.

Le "roller"[modifier | modifier le code]

Le roller est une figure assez radicale, pendant laquelle le surfeur parcours la vague de haut en bas. Après par exemple un bottum turn, une certaine vitesse est acquise et permet au surfeur de remonter la vague à la verticale, pour faire un virage radical et vertical sur la lèvre de la vague. Le mouvement coordonné des épaules, du buste et des yeux est très important pour "placer" cette manœuvre. Plus la planche dépassera de la vague, plus la gerbe d'eau sera grande et plus la figure sera exécutée rapidement et avec puissance, plus celle-ci sera réussie. C'est une figure assez classique mais qui fait toujours un certain effet quand elle est maîtrisée. Plusieurs rollers peuvent être enchaînés sur une même vague.

Le "Floater"[modifier | modifier le code]

Le floateur est une figure permettant de passer certaines sections fermantes ou cassantes. Il unit l'équilibre et la synchronisation avec la vague. Pour déclencher un floateur, il faut se mettre sur la lèvre prête à déferler et y rester assez longtemps, sans perdre trop de vitesse et en restant au-dessus de la vague. Il faut ensuite se laisser redescendre par la mousse en bas de vague, en gardant de bons appuis et en amortissant l'atterrissage avec les genoux. Il ne reste plus qu'à rattraper la section qui ferme. Les pros peuvent rester plusieurs secondes en floater, en réussissant à maintenir la planche au-dessus de la vague, sans perdre la vitesse et sans que la planche se fasse redescendre.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :