Tec-tec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tarier de la Réunion

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Tec-tec mâle en forêt de Mare-Longue

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Ordre Passeriformes
Famille Muscicapidae
Genre Saxicola

Nom binominal

Saxicola tectes
Gmelin, 1789

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Femelle

Le Tarier de la Réunion ou localement tec-tec (Saxicola tectes) est une espèce d'oiseau forestier endémique de l'île de la Réunion.

Le tec-tec est protégé par un arrêté ministériel du 17 février 1989.

Description[modifier | modifier le code]

Un juvénile.

C'est un oiseau court et rond, à petit bec fin et pointu, d'une longueur de 12,5 cm. Il est reconnaissable à son sourcil blanc, qui le différencie de Saxicola torquata, le tarier pâtre, dont le sourcil est noir.

Les femelles ont un plumage beige à brun sur le dessus tandis que le dessous est clair avec une poitrine teintée de roux. Les ailes présentent une tache alaire blanche plus ou moins marquée.

Il existe plusieurs formes pour les mâles. Les plus typés ont la tête, les joues, la queue, le dessus du corps noirs. Les ailes également noires sont marquées d'une bande alaire blanche. Le dessous est clair avec un poitrail orangé.

D'autres mâles sont identiques aux femelles, même en période d'accouplement. D'autres enfin présentent des formes intermédiaires.

Milieu[modifier | modifier le code]

Un tec-tec dans la végétation des Hauts de la Réunion.

Cette espèce ne vit qu'à la Réunion, où il est commun et où il est le seul représentant du genre Saxicola.

Il fréquente les clairières forestières et les milieux ouverts, depuis 300 mètres d'altitude jusqu'à la limite haute de végétation, à plus de 2500 m. Il vit en solitaire. On peut le voir souvent se percher au sommet d'un buisson ou d'un rocher pour guetter les insectes qu'il capture au vol ou au sol.

Son nid est fait dans le creux d'un tronc ou souvent à même le sol, une habitude sans doute héritée de l'époque (avant l'arrivée de l'homme sur l'île) où il n'avait à craindre aucun prédateur.

Comportement[modifier | modifier le code]

Le tec-tec n'est pas farouche et se laisse approcher par les humains jusqu'à deux ou trois mètres. Il est curieux et accompagne parfois les promeneurs sur les sentiers.

Son appel est formé de notes répétées courtes et sèches, qui lui ont valu son nom local de tec-tec.

En savoir plus[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Barau Armand, Barré Nicolas, Jouanin Christian Le grand livre des oiseaux de la Réunion, Éditions Orphie, 2005, ISBN 2-87763-263-6.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :