Tazio Secchiaroli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tazio Secchiaroli (Rome, 1925 - 24 juillet 1998) est un photographe italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Tazio Secchiaroli est l'un des plus grands photographes italiens du XXe siècle.

Jeune photographe auprès de plusieurs agences de chroniques romaines, il fonde, en 1955, la Roma Press Photo. Il photographie la vie politique et sociale de la capitale, les manifestations, la pauvreté, les pèlerins au cours de l'année sainte, les politiciens. Il réalise de nombreux scoops : ses photographies de Piero Piccioni et Ugo Montagna prises alors qu'ils sont ensemble sont utilisées comme preuves lors du « procès Montesi » [1].

Il devient célèbre en 1958, en immortalisant, en premier, l'atmosphère des nuits de la Via Veneto que Federico Fellini cristallise dans son chef-d'œuvre, La Dolce vita. En réalisant un reportage social sur la vie nocturne de la capitale, il invente un nouveau genre photographique, le paparazzo : pour la première fois les « stars » sont photographiées contre leur volonté. Il fait la connaissance de Fellini qui utilise ses récits pour le scénario du film La Dolce Vita où il crée le personnage de paparazzo. À partir de cette période, Fellini, qui apprécie la qualité de son travail, fait appel à lui. En 1960, Secchiaroli abandonne son métier de paparazzo pour se consacrer à la photographie dans le cinéma. Il Invente un nouveau genre photographique et il est le premier photo-reporter du cinéma. Les stars ne l'évitent plus mais elles sont, désormais, heureuses de travailler avec lui.

En 1963, il fait la connaissance de Sophia Loren dont il devient le photographe personnel. Leur collaboration dure presque 20 ans, il contribue par ses photographies à faire connaitre la beauté de l'actrice dans le monde entier. Il travaille avec les plus grands cinéastes et avec les acteurs les plus célèbres réalisant un reportage sur 30 ans de cinéma italien.

En 1985, il se retire et il meurt à Rome en 1998.

Expositions (partielle)[modifier | modifier le code]

personnelles
collectives

Les photos de Secchiaroli ont en outre été exposées dans le cadre de nombreuses expositions collectives en Italie, Allemagne, Suisse, etc.

  • Théâtre de la photographie et de l'image, Nice
  • Paris Photo 2005

Livres[modifier | modifier le code]

  • (de) Sophia Loren, München, Schirmer-Mosel,‎ 2003 (ISBN 9783829601016)
  • Tazio Secchiaroli, Tazio Secchiaroli : dans la lumière de Fellini, Trézélan Enghien-les-Bains, Filigranes Centre des arts d'Enghien-les-Bains,‎ 2003 (ISBN 9782914381635)
  • (en) Diego Mormorio, Tazio Secchiaroli : greatest of the paparazzi, New York, éditions Harry N Abrams,‎ 1999 (ISBN 9780810941779)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. il s'agit du meurtre de Wilma Montesi en 1953

Référence[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]