Tayitchi'out

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Tayitchi'out (parfois orthographié Tayichiud ou Taïdjioutes) sont les membres d'une tribut mongole présente au centre et au sud de la Mongolie avant la formation de l'empire Mongol.
Rivaux des Naïman et de plusieurs autres tribus mongoles, ils sont peints dans l'Histoire secrète des Mongols comme de violents ennemis de Gengis Khan.
Après s'être emparé du pouvoir à la mort de Yesügei, leur chef Tarqoutaï Kiriltoug capture le jeune Temüjin (Gengis Khan), mais il parvient à s'évader.
Plus tard, il les battra sur le haut Onon avec l'aide de son allié l’Ong-khan Toghril. Durant la bataille, leur chef Tarqoutaï est tué.
Ils se rallient à Djamuqa quand celui-ci se fait proclamer khan universel en 1201 avec le soutien des tribus liguées contre l’Ong-khan. Ils sont finalement battus par Gengis Khan qui en décime la majorité et force les survivants à se soumettre.
L'un d'eux, Djebé (la flèche, surnommé ainsi car il avait abattu d'une flèche le cheval de Gengis Khan) deviendra un des plus fameux généraux de la conquête. Baïdju, général des armées mongoles en Perse en 1241, est également issu du clan des Tayitchi'out.

Sources[modifier | modifier le code]

  • L'empire des steppes : Attila, Gengis-Khan, Tamerlan: Attila, Gengis-Khan, Tamerlan, par René Grousset Publié par Payot, 1965