Taxe pigouvienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une taxe pigouvienne (ou pigovienne) est une taxe destinée à internaliser le coût marginal social des activités économiques, notamment en ce qui concerne la pollution. Elle vise à intégrer au marché les externalités négatives. Le principe pollueur-payeur en découle.

Elle doit son nom à l'économiste britannique Arthur Cecil Pigou (1877-1959) qui fut le premier à proposer une taxation correctrice des externalités en 1920.

Une taxe pigouvienne peut par exemple être appliquée à un type de pollution industrielle pour réintégrer le coût qu'implique cette pollution dans le coût de la production elle-même, d'une part pour mieux faire percevoir l'externalité à l'agent économique, d'autre part pour générer un revenu destiné à remédier aux effets négatifs de la pollution. D'autres formes de taxes, sur le tabac ou l'alcool par exemple, y sont parfois associées.

La taxe carbone est un exemple de taxe pigouvienne.

Voir aussi[modifier | modifier le code]