Taux d'emploi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le taux d'emploi est la proportion de personnes disposant d'un emploi parmi celles en âge de travailler (15 à 64 ans)[1]. Le taux d'emploi[2] reflète la capacité d'une économie à utiliser ses ressources en main-d'œuvre.

De nombreux économistes, et par exemple l'OCDE, estiment que le taux d'emploi est une mesure plus pertinente que le taux de chômage pour évaluer la situation du marché du travail d'un pays. En effet, le taux de chômage, même défini selon la norme internationale du BIT, peut être modifié par différentes manipulations comptables (chômeurs catégorisés à tort comme handicapés, incitation au renoncement pour les demandeurs d’emploi en fin de droits,…) et particularismes locaux (faible participation des femmes,…).

La part des chômeurs découragés, qui ne sont plus décomptés comme chômeurs, très variable selon les pays, fausse également le niveau du taux de chômage.

Selon les pays[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste de pays par taux d'emploi.

La France, par exemple, avait un taux d'emploi de 62,3 % en 2005. Ce niveau a progressé pour s'établir à 65,1 % au 31 mars 2008[3]. Ce niveau reste relativement bas par rapport à des pays équivalents au sein de l'OCDE[4]. En outre, il masque des évolutions divergentes : si le taux d'emploi des adultes de 25 à 54 ans s'est accru du fait de l'augmentation du taux d'activité des femmes, le taux d'emploi des jeunes et des adultes de plus de 55 ans a très significativement diminué depuis 30 ans. Cette forte diminution des taux d'emplois de ces deux catégories ne se retrouve pas dans les autres pays développés[5].

La loi de Fourastié est : variation de l'emploi = variation de la production - gains de productivité à temps de travail constant.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]