Taupe à queue glabre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Taupe à queue glabre (Scalopus aquaticus), est une espèce de la famille des Talpidae, la seule du genre Scalopus. On la rencontre en Amérique du Nord.

Dénominations[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Répartition et habitat[modifier | modifier le code]

Carte d'Amérique avec une large tache sur l'ouest des USA, débordant un peu sur le Canada et le Mexique
Carte de répartition en Amérique

Cette taupe se rencontre dans une large zone située dans l'ouest de l'Amérique du Nord, principalement au États-Unis, mais aussi au Canada, en Ontario, et tout au nord du Mexique[5].

Elle affectionne surtout les zones aérées au terrain bien drainé et fréquente éventuellement les zones périurbaines au sol riche[5].

Classification[modifier | modifier le code]

Cette espèce a été décrite pour la première fois en 1758 par le naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778) et le genre Scalopus par le naturaliste français Étienne Geoffroy Saint-Hilaire (1772-1844) en 1803.

Le genre Scalopus a pour synonymes[6] :

  • Hesperoscalops Hibbard, 1941
  • Scalops Illiger, 1811
  • Scalpos Brooks, 1910
  • Talpasorex Lesson, 1827

Classification plus détaillée selon le Système d'information taxonomique intégré (SITI ou ITIS en anglais) :
Règne : Animalia ; sous-règne : Bilateria ; infra-règne : Deuterostomia ; Embranchement : Chordata ; Sous-embranchement : Vertebrata ; infra-embranchement : Gnathostomata ; super-classe : Tetrapoda ; Classe : Mammalia ; Sous-classe : Theria ; infra-classe : Eutheria ; ordre : Soricomorpha ; Famille : Talpidae ; Sous-famille : Scalopinae ; Tribu : Scalopini ; Genre : Scalopus [1].

Cette espèce est traditionnellement classée dans l'ordre des Insectivora, un regroupement qui est progressivement abandonné au XXIe siècle[6].

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon Catalogue of Life (11 juillet 2014)[7] et Mammal Species of the World (11 juillet 2014)[8] :

  • sous-espèce Scalopus aquaticus aereus (Bangs, 1896)
  • sous-espèce Scalopus aquaticus alleni Baker, 1951
  • sous-espèce Scalopus aquaticus anastasae (Bangs, 1898)
  • sous-espèce Scalopus aquaticus aquaticus (Linnaeus, 1758)
  • sous-espèce Scalopus aquaticus australis (Chapman, 1893)
  • sous-espèce Scalopus aquaticus bassi Howell, 1939
  • sous-espèce Scalopus aquaticus caryi Jackson, 1914
  • sous-espèce Scalopus aquaticus howelli Jackson, 1914
  • sous-espèce Scalopus aquaticus inflatus Jackson, 1914
  • sous-espèce Scalopus aquaticus machrinoides Jackson, 1914
  • sous-espèce Scalopus aquaticus machrinus (Rafinesque, 1832)
  • sous-espèce Scalopus aquaticus montanus Baker, 1951
  • sous-espèce Scalopus aquaticus nanus Davis, 1942
  • sous-espèce Scalopus aquaticus parvus (Rhoads, 1894)
  • sous-espèce Scalopus aquaticus porteri Schwartz, 1952
  • sous-espèce Scalopus aquaticus texanus (J. A. Allen, 1891)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b ITIS, consulté le 7 janvier 2015
  2. Meyer C., ed. sc., 2009, Dictionnaire des Sciences Animales. consulter en ligne. Montpellier, France, Cirad.
  3. Nom vernaculaire en français d’après Termium plus, la banque de données terminologiques et linguistiques du gouvernement du Canada
  4. (en) Murray Wrobel, Elsevier's Dictionary of Mammals : in Latin, English, German, French and Italian, Amsterdam, Elsevier,‎ 2007, 857 p. (ISBN 978-0-444-51877-4, lire en ligne)
  5. a et b UICN, consulté le 7 janvier 2015
  6. a et b Mammal Species of the World, consulté le 7 janvier 2015
  7. Catalogue of Life, consulté le 11 juillet 2014
  8. Mammal Species of the World, consulté le 11 juillet 2014

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :