Taumata­whakatangihanga­koauau­o­tamatea­turi­pukaka­piki­maungah­oronuku­pokai­whenuaki­tanatahu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Taumata­whakatangihanga­koauau­o­tamatea­turi­pukaka­piki­maungah­oronuku­pokai­whenuaki­tanatahu est une colline de Nouvelle-Zélande située sur l'île du Nord et culminant à 305 mètres d'altitude. Elle est connue pour son nom qui est l'un des plus longs du monde avec 85 lettres pour le toponyme enregistré par le livre Guinness des records. Son étymologie repose sur une légende maori mettant en scène Tamatea, un ancêtre māori. Le lieu est signalé par un panneau dont la longueur est à l'échelle du nom de la colline, ce qui en fait une destination touristique.

Taumatawhakatangihangakoauauo
tamateaturipukakapikimaunga
horonukupokaiwhenuakitanatahu
Vue du panneau au départ du sentier menant à la colline visible au dernier plan.
Vue du panneau au départ du sentier menant à la colline visible au dernier plan.
Géographie
Altitude 305 m[1]
Massif Île du Nord
Coordonnées 40° 20′ 46″ S 176° 32′ 28″ E / -40.346184, 176.541109 ()40° 20′ 46″ Sud 176° 32′ 28″ Est / -40.346184, 176.541109 ()  [2]
Administration
Pays Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
Région Hawke's Bay
District Central Hawke's Bay
Ascension
Première Non renseignée
Voie la plus facile Sentier au départ de la Wimbledon Road[3]
Géologie
Âge Crétacé (roches)
Roches Grès, marnes et schistes
Type Colline

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Zélande

(Voir situation sur carte : Nouvelle-Zélande)
Taumatawhakatangihangakoauauotamateaturipukakapikimaungahoronukupokaiwhenuakitanatahu

Toponymie[modifier | modifier le code]

La colline est appelée Taumata­whakatangihanga­koauau­o­tamatea­turi­pukaka­piki­maungah­oronuku­pokai­whenuaki­tanatahu[3],[4],[1] en maori de Nouvelle-Zélande ce qui signifie en français « Le sommet où Tamatea, l'homme aux gros genoux, qui dévalait, avalait et grimpait des montagnes, le marcheur invétéré, joua de sa flûte à un être cher »[5].

D'autres variantes existent comme Taumata­whakatangihanga­koauau­o­tamatea­pokai­whenuaki­tanatahu[2], Taumata-whakatangihanga-kōauau-o-tamatea-turi-pūkaka-piki-maunga-horonuku-pōkai-whenua-ki-tānatahu[5], Taumata-whakatangihanga-kōauau-a-Tamatea-pōkai-whenua-ki-tana-tahu[6] ou une version plus longue, Taumata-whakatangihanga-koauau-o-Tamatea-haumai-tawhiti-ure-haea-turi-pukaka-piki-maunga-horo-nuku-pokai-whenua-ki-tana-tahu, qui signifie en français « La colline de la flûte jouée par Tamatea - qui explosa çà et là de très loin, a un pénis circoncis, érafla ses genoux en grimpant des montagnes, tomba à terre et encercla la terre - pour son être cher »[7]. Le nom de la colline est souvent raccourci en Taumata ou Taumata Hill afin de faciliter la conversation[8],[9].

Il est enregistré dans le livre Guinness des records, sous l'orthographe Taumata­whakatangihanga­koauau­o­tamatea­turi­pukaka­piki­maungah­oronuku­pokai­whenuaki­tanatahu, soit 85 lettres, en tant que nom de lieu dans un système alphabétique latin le plus long au monde[10],[11],[12]. Le seul autre prétendant à ce titre est le nom complet de Bangkok, la capitale thaïlandaise, dont la transcription dans l'alphabet latin compte 163 caractères[13].

Ce toponyme a été créé par la tribu maori des Ngati Kere qui vivent dans la région[14]. Son étymologie repose sur une légende maoriTamatea a pris part à la bataille de Matanui en compagnie de son frère contre la tribu des Ngati-Hine[8],[4],[3],[14]. Mais au cours des affrontements, ce frère a été tué et Tamatea, profondément affecté, a joué chaque matin pendant plusieurs jours une complainte au kōauau, une flûte māori, sur les lieux du combat, à l'emplacement de la colline[8],[4],[3],[14]. Tamatea est un chef māori et l'ancêtre de nombreuses familles de Porangahau[4]. Cette filiation est toutefois incertaine puisque deux tribus, les Ngāti Kahungunu et les Rangitāne, prétendent être ses descendants[15]. Le toponyme maori de la colline est un cas de taunaha whenua où un lieu est nommé par un chef ancestral selon un évènement de sa vie[16]. Ce genre de toponyme est caractérisé par l'incorporation de noms de personnes ce qui permet une légitimation des revendications territoriales d'une tribu[16].

Géographie[modifier | modifier le code]

La colline est située dans le Sud-Est de l'île du Nord, dans l'autorité territoriale de Central Hawke's Bay de la région de Hawke's Bay, au sud de la ville de Waipukurau et à l'est du village de Mangaorapa, sur la commune de Porangahau[17].

Elle fait partie d'un ensemble de collines alignées entre les villes de Wimbledon au sud et Porangahau au nord, orienté nord-nord-est—sud-sud-ouest et parallèle à la chaîne Puketoi située à l'ouest[18],[17]. Cette chaîne de collines s'est formée par le jeu d'une des nombreuses failles qui parcourent la moitié orientale de l'île du Nord[19]. Cette faille passe à l'aplomb de la colline qui est constituée de grès, de marnes et de schistes datant du Crétacé[19].

Culminant à 305 mètres d'altitude[1], la colline est divisée en deux terrains privés[8], un au nord et l'autre au sud et dont la démarcation suit la ligne de crête[3],[17]. Ses pentes sont recouvertes de broussailles et de pâturages clos où paissent du bétail dont des moutons[4] et des bovins[20]. Ses bassins versants alimentent deux ruisseaux, un partant vers le nord et l'autre vers le sud, qui se jettent dans la rivière Porangahau au nord[17].

Son climat est le climat régional de la côte sud-est de l'île du Nord de type tempéré[21]. Il est caractérisé par des températures moyennes variant de 12 à 14 °C l'hiver et de 23 à 25 °C l'été, des précipitations venant généralement du sud et de l'est en hiver et atteignant 800 à 1 000 millimètres par an, des vents venant principalement de l'ouest avec parfois du foehn et un ensoleillement annuel de 2 000 à 2 200 heures[21].

La colline est située sur le territoire du clan maori des Ngāti Kahungunu ki Wairarapa qui fait partie de la tribu des Ngāti Kahungunu[22], dans une région à relativement faible densité de population puisqu'elle est inférieure à 6,9 hab.km2 en 2006[23].

Tourisme[modifier | modifier le code]

Vue du panneau indiquant le toponyme, son explication et l'emplacement de la colline sur l'horizon.

Le sommet de la colline est accessible en trois à quatre heures de marche sur un sentier relativement facile mais non recommandé aux jeunes enfants[4],[3]. De là, le panorama permet d'observer les autres collines de la région ainsi que l'océan Pacifique en direction de l'est[4]. Un service de guide est proposé aux visiteurs[4]. Ces guides les accompagnent jusqu'au sommet de la colline et leur racontent la légende de Tamatea[4].

Un panneau de dix mètres de longueur indique la proximité de la colline[3]. Il est situé au départ de la balade, au bord de la Wimbledon Road, à cinq kilomètres au sud de Porangahau[3],[8], à hauteur du pont Mangamaire qui traverse la rivière du même nom[17].

Culture populaire[modifier | modifier le code]

La colline est le thème principal d'une chanson des années 1960 du chanteur néo-zélandais Peter Cape[24], son nom apparaît dans la chanson The Lone Ranger du groupe britannique Quantum Jump[25] et repris dans le morceau Thunderground des disc jockeys hardcore The Dark Raver et DJ Vince[26]. Elle est aussi présente dans une publicité radiophonique pour la boisson Mountain Dew[27].

Le nom de la colline peut aussi avoir une valeur éducative puisqu'une école primaire d'Auckland, la plus grande ville de Nouvelle-Zélande, a déjà donné comme devoir à ses élèves de compter le nombre de lettres présentes dans le nom de la colline[12].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Lonely Planet, The East Coast, 2 p. (lire en ligne), p. 1
  2. a et b (en) « New Zealand Geographic Placenames Database - Taumatawhakatangihangakoauauotamateapokaiwhenuakitanatahu », sur http://www.linz.govt.nz/index.aspx, Land Information New Zealand (consulté le 7 août 2009)
  3. a, b, c, d, e, f, g et h (en) « Porangahau », sur http://www.centralhawkesbay.co.nz, Central Hawke's bay (consulté le 7 août 2009)
  4. a, b, c, d, e, f, g, h et i (en) « The longest place name in the world », sur http://www.hawkesbaynz.com/, Hawke's Bay (consulté le 7 août 2009)
  5. a et b (en) « Stories of people and land », sur http://www.teara.govt.nz/en, The Encyclopedia of New Zealand (consulté le 7 août 2009)
  6. (en) « Māori Orthographic Conventions », sur http://www.tetaurawhiri.govt.nz/, Māori Language Commission (consulté le 7 août 2009)
  7. (en) (en) Ken McGrath, Hugh Young, A review of circumcision in New Zealand, Éditions George C. Denniston, Frederick Mansfield Hodges et Marilyn Fayre Milos,‎ 2001 (lire en ligne), p. 130
  8. a, b, c, d et e (en) « The longest place name in New Zealand », sur http://www.newzealand.com (consulté le 12 août 2009)
  9. (en) « New Zealand Tourism Guide - Hawke's Bay, regional information », sur http://www.tourism.net.nz (consulté le 12 août 2009)
  10. (en) PAQS, PAQS - Bulletin n°3, 4 p. (lire en ligne), p. 4
  11. (en) AFS Interculture Canada, New Zealand, 6 p. (lire en ligne), p. 6
  12. a et b (en) Paul Murrell, Introduction to Data Technologies,‎ 19 mai 2008, 393 p. (lire en ligne), p. 341
  13. (en) Internetters, « Krungthep Maha », sur http://www.llanfairpwllgwyngyllgogerychwyrndrobwllllantysiliogogogoch.com/ (consulté le 7 août 2009)
  14. a, b et c (en) « Hawke's Bay New Zealand - Maori Legends relating to Hawke's Bay », sur http://www.hawkesbaynz.com (consulté le 12 août 2009)
  15. (en) « Tapa whenua - naming places, Traditions and place names from Polynesia » (consulté le 12 août 2009)
  16. a et b (en) « Tapa whenua - naming places, exploration and naming », sur http://www.teara.govt.nz (consulté le 12 août 2009)
  17. a, b, c, d et e (en) « Générateur de cartes NZTopoOnline », sur http://www.linz.govt.nz/, Land Information New Zealand (consulté le 7 août 2009)
  18. (en) « Linz Information New Zealand - North Island », sur http://ortho.linz.govt.nz/ (consulté le 7 août 2009)
  19. a et b (en) « Générateur de carte géologique de la Nouvelle-Zélande », sur http://www.gns.cri.nz/ (consulté le 12 août 2009)
  20. (en) « Soils and regional land use of Lower North Island », sur http://www.teara.govt.nz/ (consulté le 12 août 2009)
  21. a et b (en) « Regional climates », sur http://www.teara.govt.nz/, TeAra (consulté le 7 août 2009)
  22. (en) « Ngāti Kahungunu tribal area », sur http://www.teara.govt.nz (consulté le 12 août 2009)
  23. (en) « Hawke's Bay Regional Council », sur http://www.localcouncils.govt.nz (consulté le 12 août 2009)
  24. (en) « Peter Cape's Life », sur http://folksong.org.nz/, New Zealand Folk Song (consulté le 7 août 2009)
  25. (en) « The Lone Ranger », sur http://www.metrolyrics.com, Metro Lyrics (consulté le 7 août 2009)
  26. (en) « Thunderground sample of The Lone Ranger », sur WhoSampled (consulté le 2 juillet 2014)
  27. (en) « Diet Mountain soft drink Taumata », sur http://www.coloribus.com/, Coloribus (consulté le 7 août 2009)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Audio externes
Prononciation du nom.
Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 13 août 2009 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.