Tatiana Trouvé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Trouvé.

Tatiana Trouvé

Naissance 4 août 1968
Cosenza, Italie
Nationalité Drapeau de l'Italie Italienne
Activités Plasticienne

Tatiana Trouvé est une plasticienne italienne, née le 4 août 1968 à Cosenza (Italie). Elle vit et travaille à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir passé son enfance à Dakar, elle poursuit ses études d'art aux Pays-Bas et à la villa Arson de Nice. Opérant principalement par installations, elle se consacre à partir de 1997 à une seule œuvre, le Bureau d'activités implicites (BAI), pour laquelle elle met en place des constructions miniatures ou, depuis 2006, des maquettes de « lieux implicites » dénommés Polders (lieux de travail déserts, studios d'enregistrements et bureaux vides). Posés à même le sol ou fixés au mur, les éléments qui les composent s'adaptent à l'espace réel en même temps qu'ils suggèrent un autre espace. Ils peuvent se nicher dans les recoins d'une pièce, être placés au milieu de celle-ci ou contre un mur.

Par ailleurs, Tatiana Trouvé développe également une série de Modules, banques de sons reconstituant tous les espaces où elle a dû attendre : Module d'attente, Module administratif, Module de grève, etc.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • 2001 : prix Ricard S.A., décerné à l'issue de l'exposition « Lost in the supermarket » à l'espace Paul-Ricard
  • 2007 : prix Marcel Duchamp, décerné à l'occasion de la FIAC, et qui lui permet de présenter une exposition monographique au Centre Pompidou au printemps 2008. Le jury du prix a voulu saluer « l’univers très personnel de l’artiste, le rapport qu’elle entretient aux matériaux et aux espaces ainsi que la consistance de son projet artistique [et] le caractère visionnaire de sa démarche[1]. »

Expositions[modifier | modifier le code]

Tatiana Trouvé est représentée par Galerie Perrotin, Hong Kong & Paris et Johann König, Berlin.

  • 2002 : « Polders », Palais de Tokyo, Paris.
  • 2007 : « 4 Between 3 and 2 / Prix Marcel Duchamp », Centre Pompidou, Paris[2]
  • 2009 : « A Stay between Enclosure and Space », Migros Museum, Zurich.
  • 2010 : « Il Grande Ritratto », Kunsthaus de Graz[3].
  • 2011 : « Éloge du doute », Punta della Dogana, fondation François Pinault, Venise, Italie.
  • 2014 : « L'Écho le plus long », Mamco, Genève.

Publications[modifier | modifier le code]

  • 2005 : « Djinns », Centre National de l'Estampe et de l'Art Imprimé

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]