Tassadane Haddada

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tassadane Haddada
Noms
Nom algérien تسدان حدادة
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Mila
Daïra Tassadane Haddada
Président de l'APC ABDELKADER BOUKHALFA
Code postal 43033
Code ONS 4319
Démographie
Population 17 378 hab. (2008[1])
Densité 167 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 24′ 32″ N 5° 56′ 46″ E / 36.4089248, 5.946096636° 24′ 32″ Nord 5° 56′ 46″ Est / 36.4089248, 5.9460966  
Altitude Max. 1 600 m
Superficie 103,8 km2
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya de Mila.
Localisation de la commune dans la wilaya de Mila.

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Tassadane Haddada

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Tassadane Haddada

Tassadane Haddada (en arabe : تسدان حدادة) est une commune de la petite Kabylie de l'extrême nord ouest la wilaya de Mila en Algérie. Commune montagneuse, elle regroupe une petite trentaine de metchas habitées par environ 18 000 personnes en 2002.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune de Tassadane Haddada est localisée dans le nord-ouest de la wilaya de Mila près de la wilaya de Jijel. Relativement enclavée et située en zone montagneuse entre les villes de Ferdjioua et Jijel, elle s'étend sur 103,8 km2 et est traversée par la RN77A. Le point culminant de la commune est le sommet de Tamezguida à 1 600 m d'altitude[2]. Tassadane est traversé par l'oued El Kebir.

Communes limitrophes de Tassadane Haddada
Erraguène (Jijel) Boudriaa Ben Yadjis (Jijel) Djimla (Jijel), Minar Zarza
Ain Sebt (Sétif) Tassadane Haddada Rouached
Elayadi Barbes Ferdjioua

Lieux-dits et hameaux[modifier | modifier le code]

Tassadane Haddada regroupe de 28 metchas dont les principales localités sont Tassadane-centre, Lantia, Touta-Est et Ouest, Oum Rabaâ, Chouarfa, S'tah, D'har, Mazlia, Mirhoum, Akdayène, Ayermane et Bouchekouf[3].

Carte de la commune de Tassadane Haddada

Histoire[modifier | modifier le code]

À l'arrivée des Français le douar de Tassadane était appelé Arb El Oued. À la constitution de la commune mixte de Fedj M'Zala en 1880, Tassadane s'étend sur 5 168 hectares. L'activité repose alors sur l'agriculture (céréales, olives, fruits) ainsi que la fabrication de savons mous à base d'huile[4],[5].

La commune de Lantia qui correspond à l'actuel territoire de Tassadane Haddada est créée en 1956 avant d'être dissoute en 1963 pour être rattachée à celle de Ferdjioua. La commune sera recréée en 1984 en même temps que la wilaya de Mila.

Démographie[modifier | modifier le code]

Tassadane Haddada a vu sa population fortement diminuer dans les années 1990 (passant de 24 000 à 18 000 habitants) du fait de l'exode rural lié aux conditions de vie et surtout aux conséquences de la Guerre civile algérienne avec l'activité du Mouvement islamique armé dans la région[2]. Selon le recensement général de la population et de l'habitat de 2008, la population de la commune de Tassadane Haddada est évaluée à 17 378 habitants contre 18 961 en 1987 :

Évolution démographique
1884 1892 1897 1902 1928 1987 1998 2008
1 869 3 949 3 613 3 834 4 173 18 961 17 623 17 378
(Source : recensement [6],[7],[8],[9],[10],[11])


Administration[modifier | modifier le code]

Liste des présidents d'APC successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2002 2007 Rabah Bouladjoul    
2012 2017 ABDELKADER BOUKHALFA    

Économie[modifier | modifier le code]

Les activités principales de Tassadane sont liées au secteur primaire avec la culture maraîchère et l'élevage, principalement ovin et bovin[3]. Du fait de sa situation géographique et de l'éparpillement des différents foyers de population, la commune présente d'importants problème d'alimentation en eau et en gaz[2] ainsi qu'un réseau routier globalement en très mauvais état[12].

Services publics[modifier | modifier le code]

Tassadane dispose de douze écoles primaires[2], d'un collège-lycée d'environ 500 élèves, situé à deux kilomètres du centre-ville[13] et d'un dispensaire restructuré en polyclinique[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Wilaya de Mila : répartition de la population résidente des ménages ordinaires et collectifs, selon la commune de résidence et la dispersion ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
  2. a, b, c et d Une localité perdue dans la montagne : Tassadane Haddada (Mila) dans El Watan du 18 juillet 2007.
  3. a, b et c Algérie - Tassadane Haddada (Mila) : Une commune martyrisée dans El Watan du 25 août 2008, sur le site algerie-monde.com.
  4. Congrès de la colonisation rurale. 3, Monographies algériennes : Alger 26-29 mai 1930, Comité de l'Afrique française -Ancienne impr. V. Heintz (Alger)- P.239
  5. Dictionnaire des communes de l'Algérie, par P. Fontana, Alger, 1903, p.188
  6. (en) the People's Democratic Republic of Algeria - Mila(Geohive)
  7. Tableau général ... des communes de plein exercice, mixtes et indigènes des trois provinces (territoire civil et territoire militaire) : avec indication du chiffre de la population et de la superficie / Gouvernement général de l'Algérie, Direction générale des affaires civiles et financières - 1884, p.65
  8. Tableau général ... des communes de plein exercice, mixtes et indigènes des trois provinces (territoire civil et territoire militaire) : avec indication du chiffre de la population et de la superficie / Gouvernement général de l'Algérie, Direction générale des affaires civiles et financières - 1892, p.169
  9. Tableau général ... des communes de plein exercice, mixtes et indigènes des trois provinces (territoire civil et territoire militaire) : avec indication du chiffre de la population et de la superficie / Gouvernement général de l'Algérie, Direction générale des affaires civiles et financières - 1897, p.132
  10. Tableau général ... des communes de plein exercice, mixtes et indigènes des trois provinces (territoire civil et territoire militaire) : avec indication du chiffre de la population et de la superficie / Gouvernement général de l'Algérie, Direction générale des affaires civiles et financières - 1902, p.143
  11. Congrès de la colonisation rurale. 3, Monographies algériennes : Alger 26-29 mai 1930 / [organisé par le] Comité de l'Afrique française -Ancienne impr. V. Heintz (Alger), p.234
  12. Mila : Protestations à Tassadane dans El Watan du 5 septembre 2011.
  13. Mila: Tassadane Haddada a son lycée dans Le Quotidien d'Oran du 29 octobre 2009.