Tarsius

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tarsiers

Le genre Tarsius regroupe une douzaine d'espèces de minuscules primates, les Tarsiens[1] ou Tarsiers. Ils vivent dans les arbres en Asie du Sud-Est. Il s'agit du seul genre de la famille des Tarsiidae.

Taxonomie[modifier | modifier le code]

Le genre Tarsius est le seul genre des tarsiidés (Tarsiidae), dans l'infra-ordre des Tarsiiformes. L'infra-ordre entier était auparavant classé dans le sous-ordre des strepsirrhiniens, mais il est maintenant classé dans celui des haplorrhiniens, bien qu'ils ne soient pas considérés comme des singes.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le tarsier est une créature difficile à apercevoir. Il ne bouge presque jamais de l'arbre qu'il a choisi comme logement. Il y reste toujours et il bouge uniquement pour se nourrir. La photo ci-contre montre un tarsier des Philippines.

 v · d · m  Formule dentaire
mâchoire supérieure
3 3 1 2 2 1 3 3
3 3 1 1 1 1 3 3
mâchoire inférieure
Total : 34
dentition spécifique

Minuscules primates de 15 cm (sans compter la queue), les tarsiers ont des yeux énormes et de très longs pieds, d'où leur nom : les os du tarse étant très développés chez eux. Mammifères nocturnes, discrets et farouches, les tarsiers ont des oreilles capables de s'orienter dans toutes les directions. Ils sont essentiellement insectivores, et capturent les insectes en bondissant dessus, d'une branche à l'autre. Il leur arrive de chasser des oiseaux, leurs œufs et des serpents. La gestation dure environ six mois et n'aboutit à la naissance que d'un seul petit.

Découverts sous forme de fossile en Asie, en Europe en Amérique du Nord, les Tarsiers ont depuis été recensés dans les îles du Sud-Est de l'Asie dont les Philippines, Sulawesi, Bornéo et Sumatra. Ils sont classés dans les espèces protégées.

En captivité, certains tarsiers peuvent être amenés à se blesser eux-mêmes sous l'effet du stress[2]. Les tarsiers ont la plus longue suite continue de fossiles parmi les primates, attestant que leur formule dentaire n'a pas changé depuis 45 millions d'années. Contrairement à beaucoup d'animaux nocturnes, les tarsiers n'ont pas de tapetum (tapetum lucidum, une couche réfléchissante qui est située soit [..] à l'arrière de la rétine, soit à l'intérieur de la rétine.). Leur fovea est également atypique pour des animaux nocturnes (info à détailler). Le Tarsier peut faire pivoter sa tête à 180° ; c'est indispensable car ses yeux sont trop gros pour tourner dans les orbites.

La tête du tarsier est aussi grosse que son corps et ses gigantesques yeux brillent dans la nuit, ce qui a amené les indigènes de Bornéo à le considérer comme un « hantou » (démon). Il est craint et vénéré par les peuples d'Indonésie.

Le Tarsier est aussi le seul primate connu à émettre et percevoir les ultrasons[3]. Cette aptitude lui permet de communiquer à l'insu de ses prédateurs, mais aussi de ses proies.

Tarsius (tarsier) de Sulawesi dans un arbre du Tangkoko National Park
Tarsius (tarsier) de Sulawesi dans un arbre du Tangkoko National Park mangeant une sauterelle
Groupe de Tarsius (tarsier) de Sulawesi dans un arbre du Tangkoko National Park
2 tarsius (tarsier) de Sulawesi sautant sur la branche pour attraper une sauterelle

Classification[modifier | modifier le code]

Un tarsier des Philippines

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références taxonomiques[modifier | modifier le code]

famille
genre

Note[modifier | modifier le code]

  1. Annexes au Journal officiel des Communautés européennes du 18 décembre 2000. Lire en ligne.
  2. (en) Fiche sauvegardée sur le site Archive.org.
  3. (en)The only primate to communicate in pure ultrasound (New Scientist)

Sur les autres projets Wikimedia :