Tarp

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un abri pour les sans abris au Japon
Abri, Tokyo, Japon
Un tarp en montagne
Un tarp comme abri en montagne

Le tarp ou tarpaulin est une toile bleue en polyéthylène laminé, offrant une grande résistance aux intempéries. Elle est aussi plus simplement appelée bâche agricole. Le terme de « tarp » découle de l'association de tar (goudron en anglais) et pall (tissu en anglais). Il se réfère à une toile utilisée par les marins, lourde, recouverte de goudron pour en assurer l'étanchéité.

La toile est fabriquée en plusieurs grammages, typiquement 80 g/m2 et 250 g/m2, très souvent de couleur bleue. À l'origine, sa composition était purement en coton, et la couleur orange était la plus fréquente. Pour cette raison, quand l'industrie passa à la résine synthétique, l'orange prédomina pendant quelque temps, jusqu'en 1965. Plus tard, la couleur fut changée pour le bleu, en partie pour son rapprochement avec les couleurs du ciel et de l'océan dans un contexte marin[1].

Ces toiles se retrouvent utilisées dans de nombreux contextes autres que la navigation :

  • au Japon, elles sont un des éléments essentiels que les sans-abris utilisent pour fabriquer leurs abris. Deux livres ont d'ores et déjà été consacrés à ce sujet (Tokyo Blues de Nurri Kim, Zero Yen House de Kyohei Sakaguchi) ;
  • dans le domaine du bushcraft, le tarp désigne de façon générique une toile résistante et imperméable utilisée pour dresser un abri temporaire ou semi-temporaire, notamment pour dormir. Contrairement à une tente, un tarp n'est pas une protection fermée englobante. Sur le plan de la terminologie, un tarp fait référence à l'abri tout entier (toile, montants et fixations) et on dit « dormir sous tarp. »

Références[modifier | modifier le code]

  1. Yomiuri Shinbun du 10 juillet 2007