Taron (ethnie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Taron.

Les Taron sont un petit groupe ethnique vivant sur le piémont himalayen dans le Nord-Est de la Birmanie (République de l'union du Myanmar), et dont la population ne cesse de décliner au point d'être menacé de disparaître entièrement. Sous-groupe des Nung Rawang, ils sont surnommés les pygmées asiatiques.

Comme les pygmées d'Afrique centrale et les négritos du Pacifique du sud, les Taron ont une petite taille (moins d'1,40 mètre)[1].

La langue des Taron, le rawang, appartient au rameau dit nungique des langues tibéto-birmanes ((en) Fiche langue, dans la base de données linguistique Ethnologue).

Évolution[modifier | modifier le code]

Leur nom Taron leur a été donné en référence à l'endroit où ils vivaient près de la rivière Taron. Ils quittèrent cet endroit il y a deux cents ans et allèrent vers la montagne Thalalarkha.

Ils s'établirent dans l'État de Kachin au Nord-Est du Myanmar, dans une zone forestière et difficile d'accès en raison d'un terrain montagneux.

En 1998, le conseil de paix et de développement de l'État de Kachin effectua une étude et recensa seulement huit Taron : ce peuple est donc considéré comme l'un des plus menacé d'extinction.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. myanmar-explore.com