Tarnation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tarnation est un film documentaire autobiographique de Jonathan Caouette, sorti aux États-Unis en 2003, en France en 2004.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Tarnation est l'autoportrait de Jonathan Caouette, 31 ans, qui dès l'âge de 11 ans décide de filmer la vie chaotique qu'il mène dans une famille texane, à Houston. Tourné en Super 8, VHS, et DV, accompagné de messages enregistrés sur répondeur.

Tout commence réellement lorsque Jonathan apprend par son répondeur que sa mère vient de faire une overdose de lithium. Très bouleversé, Jonathan se souvient de son passé.

Fils de la très jolie Renée, et d'un père qu'il n'a que peu connu, allant de familles d'accueil aussi étranges et bizarres les unes que les autres, il sera finalement accueilli par ses grands-parents. Pendant ce temps, sa mère, atteinte de problèmes psychiques, alternera les séjours en hôpital psychiatrique, où soignée à coup d'électrochocs, elle plongera tout en entraînant son fils.

Ce film dénonce également les principes fondamentaux absurdes de l'Amérique, comme les préjugés sur l'homosexualité, orientation sexuelle de Jonathan.

Grâce à la force de l'amour qui triomphera, et à son nouvel entourage, Jonathan arrivera à s'en sortir, et à devenir ce qu'il est aujourd'hui.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre : Tarnation
  • Titre original : Tarnation
  • Réalisation : Jonathan Caouette
  • Scénario : Jonathan Caouette (tourné sans scénario)
  • Dialogues : Jonathan Caouette, Gus Van Sant, Stephen Winter
  • Production :Jonathan Caouette
  • Budget : 218,32 $
  • Musique : John Califra, Max Avery Liechtenstein et Stephen Mer
  • Montage : Jonathan Caouette
  • Pays d'origine : Drapeau des États-Unis États-Unis
  • Format : 1.85:1 - Couleur et N&B - Mono et Dolby SR - Super-8, VHS, DV
  • Genre : Autobiographique, romance, Underground
  • Durée : 90 minutes
  • Date de sortie : 10 novembre 2004

Distribution[modifier | modifier le code]

  • Jonathan Caouette
  • Renée LeBlanc
  • David Sanin Paz
  • Rosemary Davis
  • Adolph Davis

À propos du film[modifier | modifier le code]

Bande originale[modifier | modifier le code]

En plus de musiques originales composées par John Califra et Max Avery Liechtenstein, la bande originale contient de nombreuses chansons, entre autres interprétées par Low (Laser beam, Embrace, Back home again), Glen Campbell (Wichita lineman), Iron and Wine (Naked as we came), Lisa Germano (Reptile), The Cocteau Twins (Ice pulse), The Chocolate Watchband (It's all over now baby blue, reprise de Dylan), The Magnetic Fields ( Strange powers), Mark Kozelek (Around and around), Marianne Faithfull (The ballad of Lucy Jordan)...

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Distinctions et récompenses[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]