Tarentola chazaliae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tarentola chazaliae

Description de cette image, également commentée ci-après

Tarentola chazaliae

Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Sauria
Infra-ordre Gekkota
Famille Phyllodactylidae
Genre Tarentola

Nom binominal

Tarentola chazaliae
(Mocquard, 1895)

Synonymes

  • Geckonia chazaliae Mocquard, 1895
  • Geckonia malazodes Ahl, 1930

Tarentola chazaliae est une espèce de geckos de la famille des Phyllodactylidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre au Sénégal, en Mauritanie, au Sahara occidental et dans le Sud du Maroc[1].

Description[modifier | modifier le code]

Tarentola chazaliae01.jpg
Helmetedgecko.jpg
Helmetedgecko-4.jpg

C'est un gecko relativement petit (un peu plus de 10 cm) qui partage avec les Tarentola un aspect trapu. Son nom courant - gecko casqué en français - vient de la forme de sa tête massive, qui fait penser à un casque. Ses couleurs sont le gris, le sable et le brun, parfois avec des points plus sombres.
Ces geckos, contrairement à la plupart des membres de ce genre, sont terrestres et non arboricoles, et ont perdu leurs pelotes adhésives (setae), même s'ils sont capables d'escalader une paroi par des moyens plus classiques.

Paramètres climatiques[modifier | modifier le code]

Durant le jour, la température va de 26 °C à 32 °C. La nuit, la température chute légèrement. Ce reptile vit dans des milieux secs, voire désertiques, avec un degré d'hygrométrie aux alentours de 40 à 50 %.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Ces geckos sont insectivores, et consomment la plupart des insectes et autres arthropodes de taille adaptée.

Comportement[modifier | modifier le code]

Ce gecko est nocturne. Il passe en général ses journées caché des prédateurs sous des pierres ou des branches, dans un endroit pas trop sec. Comme souvent, il peut présenter une activité le matin et/ou le soir, voire sortir en plein jour de temps en temps.

Dimorphisme sexuel[modifier | modifier le code]

La femelle est un peu plus grande que le mâle. Contrairement à beaucoup de Tarentola, la présence des hémipénis est très visible à la base de la queue sous la forme d'un renflement, et ce dès 6-10 mois.

Reproduction[modifier | modifier le code]

La reproduction débute au printemps, lorsque la durée du jour et la température augmentent.

Taxonomie[modifier | modifier le code]

Cette espèce a été incluse dans le genre Tarentola par Carranza, Arnold, Mateo & Geniez en 2002[2]

Étymologie[modifier | modifier le code]

Cette espèce est nommée en l'honneur du yacht Chazalia appartenant au collecteur des spécimens types Raymond de Dalmas 1862-1930[3].

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Mocquard, 1895 : Note sur quelques reptiles du Cap Blanc. Bulletin du Muséum d’Histoire Naturelle, Paris, vol. 1, p. 310-312 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Reptarium Reptile Database, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. Carranza, Arnold, Mateo & Geniez, 2002 : Relationships and evolution of the North African geckos, Geckonia and Tarentola (Reptilia: Gekkonidae), based on mitochondrial and nuclear DNA sequences Molecular Phylogenetics and Evolution, vol. 23, p. 244–256 (texte intégral)
  3. Beolens, Watkins & Grayson, 2009 : The Eponym Dictionary of Reptiles. Johns Hopkins University Press, p. 1-296