Tardoire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tardoire (homonymie).
la Tardoire
La Tardoire à La Rochefoucauld.
La Tardoire à La Rochefoucauld.
Caractéristiques
Longueur 113,3 km [1]
Bassin 1 200 km2 [2]
Bassin collecteur Charente
Débit moyen 3,68 m3/s (Coulgens) [2]
Régime pluvial océanique
Cours
Source au lieu dit la Vergnole
· Localisation Pageas
· Altitude 440 m
· Coordonnées 45° 39′ 28″ N 0° 52′ 35″ E / 45.65778, 0.87639 (Source - la Tardoire)  
Confluence Bonnieure
· Localisation Saint-Ciers-sur-Bonnieure (seulement en cas de crue)
· Altitude 64 m
· Coordonnées 45° 51′ 46″ N 1° 00′ 52″ E / 45.86278, 1.01444 (Confluence - la Tardoire)  
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Bandiat, Trieux
· Rive droite Renaudie, Bellonne
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Haute-Vienne, Dordogne, Charente
Régions traversées Limousin, Aquitaine, Poitou-Charentes
Principales villes Châlus, Montbron, La Rochefoucauld

Sources : SANDRE, Géoportail, Banque Hydro

La Tardoire est une rivière du sud-ouest de la France et un affluent de la Bonnieure, c'est-à-dire un sous-affluent de la Charente. Elle arrose les départements de Haute-Vienne et de Charente, et est limitrophe de la Dordogne.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Tardoire prend sa source, partiellement captée pour l'alimentation en eau de la commune de Châlus, à la sortie d'un étang sous le hameau du Mazaubert, sur la commune de Pageas, en Haute-Vienne, à environ 440 m d'altitude, près du lieu-dit la Vergnole[3]. Elle coule dans des gorges étroites sur le socle cristallin jusqu'à Montbron. Le sol devient alors calcaire et elle commence à perdre son eau dans des gouffres. Elle coule vers le nord-ouest sur 70 km, puis s'engouffre sous La Rochette, une perte près de Coulgens dans le karst de La Rochefoucauld. Lors des crues, et uniquement alors, elle rejoint la Bonnieure, à Saint-Ciers-sur-Bonnieure, à l'altitude 64 mètres, entre les lieux-dits les Champs blancs et le Chatelard. La Tardoire a une longueur de 113,3 km[1].

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

la Tardoire au sud de la Haute-Vienne.

Dans les trois départements de la Charente (16), la Dordogne (24) et la Haute-Vienne (87), Tardoire traverse 30 communes[1] et dix cantons :

Soit en termes de cantons, la Tardoire prend source dans le canton de Châlus, traverse les canton d'Oradour-sur-Vayres, canton de Saint-Mathieu, canton de Rochechouart, canton de Bussière-Badil, canton de Montembœuf, canton de Montbron, canton de La Rochefoucauld et conflue dans le canton de Mansle.

Affluents[modifier | modifier le code]

La Tardoire a quinze affluents référencés[1] dont les principaux sont :

  • la Renaudie, (rd) 9 km
  • la rivière le Trieux, (rg) 29,6 km
  • le Bandiat, (rg) 91,2 km
  • la Bellonne, (rd) 14,5 km

Hydrologie[modifier | modifier le code]

La Tardoire, le Bandiat et la Bonnieure sont des rivières à résurgences qui alimentent le karst de La Rochefoucauld et la Touvre.

La Touvre naît de plusieurs sources, au pied des ruines du château de Touvre. Elle ne coule que sur 12 km, mais sur une largeur de 80 à 100 m. Elle rejoint la Charente près d'Angoulême.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Villes traversées[modifier | modifier le code]

Hydronymie et toponymes[modifier | modifier le code]

Les formes anciennes sont fluvium Tarduvero vers 950, fluvium Tardi Ydoris en 1293 (graphie douteuse rejoignant celle de Bonnieure à la même époque, Bono Ydoris), Tardoyra vers 1300. Le nom serait issu de tar-, terme hydronymique prélatin, élargi en tard-[4].

La Tardoire a donné son hydronyme à la commune de Maisonnais-sur-Tardoire.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Système d'information sur l'eau du bassin Adour Garonne, « La Tardoire »,‎ 2007 (consulté le 23 avril 2012)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Sandre, « Fiche cours d'eau - La Tardoire (R1--0400) », consultée le 4 juillet 2008
  2. a et b Banque Hydro - Station R1302510 - La Tardoire à Coulgens (option "Tous Mois", moyenne 1969-2012) (décocher "station en service")
  3. Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 30 juin 2010)
  4. Jacques Duguet, Noms de lieux des Charentes, éd. Bonneton,‎ 1995, 232 p. (ISBN 2-86253-185-5, résumé), p. 59