Tapisserie d'ameublement

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La tapisserie d'ameublement regroupe les techniques et le savoir-faire du métier de tapissier garnisseur.

Parmi d'autres tâches, la tapisserie d'ameublement consiste en la réfection de sièges, dont voici les étapes :

  1. Le dégarnissage : le tapissier découvre puis dégarnit entièrement le siège pour ne garder que la carcasse. Ce travail est parfois long et fastidieux, car il faut retirer tous les clous ainsi que toutes les semences qui maintiennent l'ensemble de la couverture et de la garniture.
  2. La remise en état de la carcasse : selon l'état du siège, le tapissier doit souvent procéder à des collages pour renforcer la carcasse. Il peut également faire appel à un ébéniste pour la remise en état du meuble. C'est également le moment de procéder au vernissage de la pièce, ou de procéder à la patine.
  3. Le sanglage : mise en place des sangles.
  4. La mise en place de la garniture : La pratique traditionnelle consiste à utiliser des ressorts, des toiles de jute, du crin animal ou végétal et de la ouate coton. La méthode moderne utilise essentiellement de la mousse de polyether ou de polyuréthane.
  5. La mise en place du Jaconas : le tapissier recouvre le fond du siège d'un Jaconas afin de masquer le sanglage peu esthétique du fond et d'éviter à la poussière de circuler.
  6. La couverture : la couverture est l'étape la plus agréable pour le tapissier, qui voit l'achèvement de son travail se concrétiser. Il centre le motif du tissu ou l'aligne selon les règles de l'art, puis le fixe à l'aide de semences ou agrafes recouvertes par un galon ou un passepoil ou par directement des clous décoratifs.
  7. La finition : en termes de finition, si on décide de ne pas mettre de clous, il est possible de poser une lézarde, ou un double passepoil.

Références[modifier | modifier le code]