Tapirus kabomani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tapirus kabomani

Description de cette image, également commentée ci-après

Petit Tapir noir

Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Sous-classe Theria
Infra-classe Eutheria
Ordre Perissodactyla
Famille Tapiridae
Genre Tapirus

Nom binominal

Tapirus kabomani
Cozzuol et al. (2013)

Statut de conservation UICN

DD  : Données insuffisantes

Répartition géographique


Tapirus kabomani (également appelé « petit Tapir noir ») est l'une des cinq espèces de tapir connues et la plus petite décrite. Vivant en Amérique du Sud principalement dans l'environnement de la forêt Amazonienne, sa découverte est publiée en 2013[1],[2].

Description[modifier | modifier le code]

Depuis sa découverte de 2013, il s'agit de la plus petite espèce connue de tapir avec un poids estimé à 110 kg et une taille de 130 cm de long et 90 cm au garrot, délogeant le Tapir des montagne (Tapirus pinchaque) pour ce titre[1]. C'est également la première espèce de tapir décrite depuis 1865 et le plus gros mammifère terrestre nouveau identifié depuis 1992 (avec le Saola au Vietnam). Son identification s'est faite sur la caractérisation des différences morphologiques des crânes retrouvés puis sur l'obtention de photos de l'animal.

Son nom dérive du mot « petit tapir noir » dans le langage Paumarí local qui utilise « Arabo kabomani ».

Phylogénétique[modifier | modifier le code]

D'après les résultats phylogénétiques obtenus par Cozzuol et coll. sur l'ADN mitochondrial des cinq espèces de Tapir[1], le classement systématique place Tapirus kabomani entre T. bairdii (espèce ascendante dont il a divergé il y a entre 3,16 et 7,55 MA) et T. terrestris et T. pinchaque (espèces descendantes ayant divergé entre 0,288 et 0,652 MA) :

Tapirus


T. bairdii (Tapir de Baird)




T. kabomani




T. terrestris (Tapir du Brésil)



T. pinchaque (Tapir des montagnes)






T. indicus (Tapir de Malaisie)



Distribution[modifier | modifier le code]

Connu de longue date des populations indigènes locales, les Karitiana, (et déjà envisagé en 1912 à la suite de l'obtention d'un spécimen potentiel[2]), sa découverte scientifique a été faite au Brésil, dans la zone de l'Amazonie, de Rondônia et du Mato Grosso. Il est supposé être également présent dans l'Amapá, en Colombie et le sud de la Guyane[1].

Comportement[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Mario Cozzuol, Camila Clozato, Elizete Holanda, Flávio Rodrigues, Samuel Nienow, Benoit de Thoisy, Rodrigo Redondo, et Fabrício Santos. A new species of tapir from the Amazon dans Journal of Mammalogy no 94 (6), 1331-1345, 2013.
  2. a et b Une nouvelle espèce de tapir découverte dans la forêt amazonienne par Virginie Ballet dans Libération du 20 décembre 2013.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]