Taping (rivière)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Taping
(Ta Hkaw Hka, Ta Ying Chiang)
Le Taping près de la confluence avec l'Irrawaddy
Le Taping près de la confluence avec l'Irrawaddy
Caractéristiques
Longueur ?
Bassin ?
Bassin collecteur Irrawaddy
Débit moyen ?
Cours
Confluence Irrawaddy
· Coordonnées 24° 17′ 43″ N 97° 13′ 16″ E / 24.29528, 97.22111 (Confluence - Taping)  
Géographie
Pays traversés Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Drapeau de la Birmanie Birmanie

La Taping, Ta Hkaw Hka en kachin et Ta Ying Chiang (大盈江) en chinois, est une rivière du nord de la Birmanie, affluent du principal fleuve du pays, l'Irrawaddy. La ligne de partage des eaux entre la Taping et la N'mai Hka au nord-ouest, ainsi qu'entre elle et la Shweli et la Salouen au sud-est forme une partie de la frontière avec la Chine[1]. Elle prend sa source au Yunnan, dans le xian de Yingjiang, et se jette dans l'Irrawaddy au nord de Bhamo, dans l'État Kachin[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1277, le roi Narathihapati de Pagan fit exécuter une ambassade de Kubilai Khan avant d'envahir l'état de Kanngai, une centaine de kilomètres au nord de Bhamo dans la vallée de la Taping, pour le punir de s'être soumis aux mongols. Les chinois défirent les birmans à la bataille de Ngasaunggyan, dont un récit parvint plus tard en Europe grâce à Marco Polo. L'armée chinoise s'avança jusqu'à Kaungsin, mais fit demi-tour en raison de la chaleur excessive. Elle revint cependant en 1283, détruisit Kaungsin et descendit la vallée de l'Irrawaddy jusqu'à la prise de Pagan[3].

Pendant des siècles, le commerce avec la Chine avait emprunté la vallée de la Taping, par Kaungsin, jusqu'à ce que Bhamo devienne plus importante à partir du XVe siècle[4].

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les alliés construisirent dans la région la route de Ledo pour approvisionner la Chine depuis l'Inde. Avant Noël 1944, elle comptait 570 km et avait atteint Myothit sur la Taping, qu'elle traversait par un pont flottant pour rejoindre la vieille route de Birmanie à Bhamo[5]. Les GIs participant à la construction de la route ont rapporté des récits vivants de la vallée, de leurs échanges avec les habitants et de leurs chasses dans la jungle[6].

Cette action avait été rendue possible par la 38e division chinoise du général Sun Li-jen, qui avait repris Myothit à la 56e division japonaise à la fin octobre, la privant ainsi de ses principales positions défensives à Bhamo[7].

Flore et faune[modifier | modifier le code]

Durant la guerre, les américains y ont chassé le sambar, le faisan et l'ours ; une loutre apprivoisée y valait deux boîtes d'allumettes[6].

Un rhinocéros a encore été abattu en 1946 après avoir traversé l'Irrawaddy puis la Taping[8].

Le dauphin de l'Irrawaddy est connu pour remonter les affluents supérieurs du fleuve, notamment la Taping, surtout en période de hautes-eaux. Au XIXe siècle, il a été observé jusqu'à 30 km au-dessus de Bhamo, sur un site surnommé « Dolphin Point ». Des études plus récentes en 2002-2004 ont rapporté sa présence dans les zones profondes au confluent de la Taping et de l'Irrawaddy, et jusqu'à 36 km en amont jusqu'à Sinkan, à l'extrémité amont du second défilé de l'Irrawaddy. La construction de barrages en amont de la Taping représente cependant une menace, car la réduction du débit en saison sèche pourrait conduire à une diminution de son habitat et au déclin de ses populations[9].

Perspectives[modifier | modifier le code]

Des projets hydroélectriques sont en cours le long de la Taping : trois barrages sont en construction, dont un en Chine et deux en Birmanie par China Datang Corporation (CDT) et le gouvernement birman, à savoir Taping 1, 53 km au nord-est de Bhamo (240 MW), et Taping 2, à 42 km (168 MW)[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « International Boundary Study No. 42 - November 30, 1964: Burma - China Boundary », Florida State University (consulté le 2008-12-08)
  2. a et b (en) « China's Yunnan quakes signal dam disasters on Burma border: Environmentalist », sur kachinnews.com,‎ 22 août 2008 (consulté le 8 déc. 2008)
  3. (en) G E Harvey, History of Burma: From the Earliest Times to 10 March 1824, Longmans 1925, Asian Educational Services, 2000, 65–67 p. (ISBN 978-81-206-1365-2, lire en ligne)
  4. (en) Daniel George Edward Hall, David George, Early English Intercourse with Burma, 1587-1743, Routledge, 1968, 121 p. (ISBN 978-0-7146-2010-7, lire en ligne)
  5. Carl Warren Weidenburner, « The Ledo Road - MILEPOSTS », University of Oklahoma Press (consulté le 2008-12-09)
  6. a et b Cpl. Jud Cook, « China-Burma-India Edition - Part Four: The Road Gang », Yank, the Army Weekly, March 10, 1945 (consulté le 2008-12-10)
  7. Charles F Romanus & Riley Sunderland, « The China-Burma-India Theater: Time Runs Out in CBI », United States Army Center of Military History (consulté le 2008-12-10)
  8. Tun Yin, « A note on the position of rhinoceros in the Union of Burma (1953) », Journal of the Bombay Natural History Society 52 (1): 83-87 (consulté le 2008-12-10)
  9. Brian D Smith et al. ed., « Status and Conservation of Freshwater Populations of Irrawaddy Dolphin », Wildlife Conservation Society May 2007 (consulté le 2008-12-09)

Liens externes[modifier | modifier le code]