Tantum ergo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Salut du Saint-Sacrement au carmel de Gand, pendant lequel est chanté le Tantum ergo

Tantum ergo est un extrait (les deux dernières strophes) de l'hymne eucharistique Pange lingua, composée par saint Thomas d'Aquin pour la célébration du Saint-Sacrement (Fête-Dieu). Les deux autres hymnes écrits par saint Thomas d'Aquin sont O Salutaris Hostia et Panis Angelicus. Le Tantum ergo est obligatoirement chanté pendant le salut du Saint-Sacrement.

Fichier audio
Tantum Ergo (info)

Des difficultés  pour  écouter le fichier ? Des problèmes pour écouter le fichier ?

Paroles[1][modifier | modifier le code]

Latin Version française littérale Version française liturgique
Tantum ergo Sacramentum
Veneremur cernui:
Et antiquum documentum
Novo cedat ritui:
Praestet fides supplementum
Sensuum defectui.
Genitori, Genitoque
Laus et Jubilatio,
Salus, honor, virtus quoque
Sit et benedictio:
Procedenti ab utroque
Compar sit laudatio.
Amen.
Un tel Sacrement
Vénérons le donc, courbés,
Et que l'ancien modèle
S'incline devant le nouveau rite.
Que la foi procure un supplément
À la défaillance des sens.
Que Celui qui engendre et Celui qui est engendré
reçoivent louange et chants joyeux,
Salut, honneur, et puissance également,
Ainsi que la bénédiction.
Que Celui qui procède de l'un et l'autre
reçoive pareil éloge.
Amen.
Un si auguste sacrement,
Adorons-le, prosternés ;
Que les vieilles cérémonies
Fassent place au nouveau rite ;
Que la foi de nos cœurs supplée
Aux faiblesses de nos sens.
Au Père et à son Fils unique,
Louange et vibrant triomphe !
Gloire, honneur et toute-puissance !
Bénissons-les à jamais !
A l'Esprit procédant des deux,
Egale adoration.
Ainsi soit-il.

Note[modifier | modifier le code]

  1. La traduction en français varie selon les sources

Œuvres musicales[modifier | modifier le code]

De nombreux compositeurs ont mis en musique ce texte liturgique, dont: