Tania de Montaigne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tania de Montaigne

Description de l'image  Tania de Montaigne.jpg.
Naissance 24 décembre 1971
Langue d'écriture Français

Tania de Montaigne est une journaliste et écrivain française. Elle est née le 24 décembre 1971.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancienne élève de l'Écoles des hautes études internationales et politiques, Tania de Montaigne débute sa carrière à la télévision en 1995 en tant qu'animatrice d'une émission pour enfants sur Canal J en 1995. Par la suite, elle assurera des chroniques dans diverses émissions comme Nulle part ailleurs ou Héros vinaigrette[1]. À la radio, elle fera entendre son rire caractéristique dans l'émission de Stéphane Bern Le Fou du roi. Elle a également dispensé des cours à l'Institut d'études politiques de Paris dans le cadre d'un atelier d'écriture[2].

En plus de sa carrière littéraire, elle écrit des chansons. C'est la rencontre de Benjamin Biolay qui lui donne envie de chanter ses textes et de composer. Depuis 2006, Tania fait des concerts où elle fait découvrir au public ses morceaux teintés de jazz, de soul et de folk.

De septembre 2011 à juin 2012, elle coprésente avec Alexandre Héraud le magazine culturel Ouvert la nuit du lundi au vendredi de 21 heures à 23 heures sur France Inter.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

À son actif, elle a déjà plusieurs romans :

  • 2001 : Patch
  • 2002 : Le Quart d'heure islandais
  • 2004 : Geneviève et la théorie du cinq
  • 2006 : Tokyo c'est loin
  • 2009 : Les caractères sexuels secondaires
  • 2011 : Weepers Circus, N'importe où, hors du monde (2011). Il s'agit d'un livre-disque auquel participent une quarantaine d'invités à titre d'auteurs ou d'interprètes : Tania de Montaigne y signe un texte inédit (non mis en musique) consacré à sa propre interprétation de ce titre énigmatique de "N'importe où, hors du monde".

Citations[modifier | modifier le code]

  • « La vraie magie du cinéma, c’est quand l’art rencontre l’argent mais certaines fois, l’argent ne rencontre que le désir de lui-même. Une mise en abyme » (Le Quart d’heure islandais, 2002).
  • « Un artiste, c’est quelqu’un qui se penche par la fenêtre là où on ne le ferait pas, qui doit nous montrer des choses qu’on n’ose pas aller regarder » (interview de décembre 2005 sur evene.fr).

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Notice biographique portée sur l'édition de poche de son roman Le Quart d'heure islandais, décembre 2002.
  2. Interview de T. de Montaigne de décembre 2005 publiée sur le site evene.fr.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :