Tange Sazen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tange Sazen (丹下 左膳?) est un personnage de fiction de la littérature et du cinéma japonais. Le personnage désigne Tange Samanosuke, loyal samouraï du clan Sōma, attaqué et mutilé à la suite d'une trahison. Il perd son œil et son bras droit et vit après cela comme un rōnin nihiliste en utilisant le pseudonyme « Sazen ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Tange Sazen apparaît pour la première fois dans une série de romans de Fubō Hayashi qui décrit les exploits d'Ōoka Echizen (en), publié en feuilleton d'octobre 1927 à mai 1928 dans les pages du Mainichi Shimbun. Le personnage devient si populaire auprès du public que trois sociétés réalisent des films à suite de ses aventures en 1928, le plus populaire d'entre eux dirigé par Daisuke Itō chez la Nikkatsu avec Denjirō Ōkōchi (大河内傳次郎, Ōkōchi Denjirō?) en vedette. Le film Le pot d'un million de ryō présente Ōkōchi dans le rôle d'un Tange comique, parodie partielle du personnage original. D'autres acteurs ont incarné Tange Sazen dont Tsumasaburō Bandō (en), Ryūtarō Ōtomo, Ryūnosuke Tsukigata (en), Kinnosuke Nakamura et Tetsurō Tamba[1]. Komako Hara représente également une Sazen féminine dans deux films sortis en 1937[2].

En littérature[modifier | modifier le code]

  • The Mysterious Sword ou The Magic Sword (丹下左膳 妖刀濡れ燕) (1960)[3].
  • Mentionné dans le manga Deadman Wonderland.

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]