Tanel Kangert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tanel Kangert
Image illustrative de l'article Tanel Kangert
Tanel Kangert lors du Tour du Pays basque 2013
Informations
Nom Tanel Kangert
Date de naissance 11 mars 1987 (27 ans)
Pays Drapeau de l'Estonie Estonie
Équipe actuelle Astana
Spécialité Équipier[1]
Équipe amateur
2006
2007
2010
UC Artisienne
RO St-Amandandoise
EC Saint-Étienne Loire
Équipe professionnelle
08.2007-12.2007
2008-2009
2011-
AG2R Prévoyance (stagiaire)
AG2R La Mondiale
Astana
Principales victoires
4 championnats

Maillot de champion d'Estonie Champion d'Estonie du contre-la-montre 2008, 2010 et 2013

Maillot de champion d'Estonie Champion d'Estonie sur route 2012

Tanel Kangert est un cycliste estonien, né le 11 mars 1987 à Vändra. Professionnel de 2008 à 2009 au sein de l'équipe AG2R La Mondiale, il retourne chez les amateurs en 2010, puis rejoint Astana à partir de 2011. Il a notamment été champion d'Estonie du contre-la-montre en 2008 et 2010.

Biographie[modifier | modifier le code]

Coureur amateur de la Roue d'or Saint-Amandoise, Tanel Kangert effectue une saison 2007 remarquée en remportant entre autres le championnat d'Estonie espoirs, le Tour du Gévaudan, le Grand Prix de Vougy, le Tour de Franche-Comté et la Route des villes d'eaux[2]. Il termine l'année à la deuxième place du classement national de la Fédération française de cyclisme (FFC). Sélectionné en équipe nationale espoirs, il se classe huitième du contre-la-montre des championnats d'Europe, et septième du contre-la-montre des championnats du monde à Stuttgart en Allemagne.

Tanel Kangert devient cycliste professionnel en 2008 dans l'équipe française ProTour AG2R La Mondiale, au sein de laquelle il a été stagiaire fin 2007. Âgé de 21 ans, il remporte cette année-là le championnat d'Estonie du contre-la-montre. Il se classe quatrième des Boucles de l'Aulne et quatorzième du Tour de Suisse. Avec l'équipe d'Estonie, il participe à la course en ligne des Jeux olympiques à Pékin (68e) et au contre-la-montre élites des championnats du monde à Varèse en Italie (31e). Sa saison 2009 est rendu difficile par des blessures, notamment des douleurs aux genoux. Il ne court en compétition qu'à partir du mois d'août, et se fracture le poignet en octobre durant le Circuit franco-belge. Après deux années chez AG2R La Mondiale, Tanel Kangert n'est pas conservé par cette équipe.

Il rejoint les rangs amateurs en 2010. Sur les conseils de Rene Mandri, l'un de ses coéquipiers chez AG2R, il rejoint l'EC Saint-Étienne Loire, qui évolue en Division nationale et est présidée par Gilles Mas, également directeur sportif chez AG2R La Mondiale[3]. Il est pour la deuxième fois champion d'Estonie du contre-la-montre et remporte le SEB Tartu GP, épreuve estonienne figurant au calendrier de l'UCI Europe Tour. Il s'impose comme l'un des meilleurs coureurs du peloton amateur français cette année-là. Gagnant entre autres le Tour du Pays Roannais et le Grand Prix de Cours-la-Ville, il termine à la deuxième place du classement national de la Fédération française de cyclisme, comme en 2007[4]. De nouveau sélectionné en équipe d'Estonie aux championnats du monde sur route à Melbourne, il se classe 33e du contre-la-montre et 84e de la course en ligne.

En 2011, Tanel Kangert redevient coureur professionnel, au sein de l'équipe kazakh Astana[5]. Il dispute cette année-là son premier grand tour, le Tour d'Espagne, qu'il termine à la 64e place. En 2012, il réalise sa meilleure saison en remportant une étape du Tour de Suisse et le championnat d'Estonie sur route. En septembre, il participe aux championnats du monde dans le Limbourg néerlandais. Avec ses coéquipiers d'Astana, il prend la onzième place du nouveau championnat du contre-la-montre par équipes de marques. Il représente ensuite l'Estonie au contre-la-montre individuel, avec Rein Taaramäe. Il en prend la treizième place. Il termine sa saison avec une treizième place au Tour de Pékin.

En 2013, il finit 14e du Giro, tout en étant l'un des principaux lieutenants du vainqueur Vincenzo Nibali[1]. Puis il est le leader d'Astana sur le Tour de Suisse, qu'il termine à la 6e place. Neuvième du Tour du Pologne, il est également onzième du Tour d'Espagne où Nibali, longtemps maillot rouge termine finalement deuxième derrière Christopher Horner.

En 2014, Kangert est à nouveau coéquipier de Nibali, cette fois sur le Tour de France[6].

Style et place dans le peloton[modifier | modifier le code]

Tanel Kangert se décrit comme n'étant « ni un spécialiste des ascensions, ni un coureur de contre-la-montre. Je fais un peu de tout. » Remarqué pour son rôle d'équipier de Vincenzo Nibali lors du Tour d'Italie 2013, il s'attend à avoir le même rôle durant les années à venir[1].

Palmarès sur route et classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

1 participation

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

2 participations

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

3 participations

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2012 2013 2014
UCI World Tour 177e[7] 44e[8] 176e[9]

Palmarès en VTT[modifier | modifier le code]

  • 2011
    • Maillot de champion d'Estonie Champion d'Estonie de VTT-marathon

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « Kangert stepping in as consistent confidence man for Nibali », sur velonews.competitor.com,‎ 21 mai 2013 (consulté le 16 juin 2013)
  2. « Tanel Kangert à l'EC Saint-Etienne », sur directvelo.com,‎ 9 décembre 2009 (consulté le 14 janvier 2011)
  3. « Tanel Kangert repart de zéro », sur cyclismag.com,‎ 2 février 2010 (consulté le 14 janvier 2011)
  4. « Classement FFC : Navardauskas 1er », sur directvelo.com,‎ 20 septembre 2010 (consulté le 14 janvier 2011)
  5. « Tanel Kangert repasse pro chez Astana », sur directvelo.com,‎ 11 août 2010 (consulté le 14 janvier 2011)
  6. Gwenn Lucas, « Tour de France #101: Tanel Kangert assure le travail ingrat pour Nibali », sur lesoir.be,‎ 14 juillet 2014
  7. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2012 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 16 novembre 2014)
  8. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2013 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 1er novembre 2014)
  9. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 16 octobre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :