Tandava

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Shiva en Roi de la Danse, Natarâja.

Tandava (IAST : tāṇḍava) est un terme sanskrit utilisé pour désigner une danse, souvent accompagnée des gestes violents[1]. Dans l'hindouisme, les termes ānanda-tāṇḍava (« danse de la félicité ») ou nadānta-tāṇḍava[2] sont les noms de la danse cosmique du dieu Shiva sous la forme Nataraja[3]. Il réalise cette danse pour exprimer la succession des cycles cosmiques (manvantara) engendrant dans le même mouvement la destruction et la création. Au niveau individuel, Shiva enseigne par cette danse aux âmes humaines (jīvātman) le chemin vers la délivrance (moksha) du cycle des réincarnations[4].

Tandava est aussi le nom d'une danse macabre de Shiva sous la forme Bhairava dans les enclos crématoires[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Monier Williams Sanskrit-English Dictionary .
  2. nadānta-tāṇḍava serait la danse effectuée par Shiva à Cidambaram, la jambe gauche levée ; ānanda-tāṇḍava celle effectuée à Madurai, la jambe droite levée. (Susan L. Huntington, The Art of Ancient India, Weatherhill,‎ 1985 (lire en ligne), p. 654).
  3. a et b (fr) Dictionnaire Héritage du Sanscrit de Gérard Huet (en ligne).
  4. Alexandre Astier, L'hindouisme, Paris, Eyrolles,‎ 2013 (ISBN 978-2-212-55213-3, lire en ligne), p. 118-119.

Voir aussi[modifier | modifier le code]