Tancrède Vallerey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tancrède Vallerey, né le à Rosendaël (Nord)[1],[2] et décédé le à Cannes, est un écrivain et traducteur de romans d'anticipation et d'aventures français. Il fut lauréat du prix Jules-Verne en 1930.

Biographie[modifier | modifier le code]

La vie de Tancrède Vallerey est inconnue. Son acte de naissance indique que son père, Jules Vallerey, âgé de 39 ans, originaire de Lorient, était professeur d'hydrographie de la Marine, et que sa mère, née Marie Madeleine Amélie Duhan à Aurillac, avait 25 ans.

Son épouse, Juliette Marie Chandon (1889-1940), sœur de l'astronome Edmée Chandon, a écrit, traduit et été parolière sous les noms de Gisèle Vallerey, Georges Chandon, G. Chandon et Noël Guy[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • 1929  : Le Mystère des ruines (avec G. Vallerey)
  • 1930  : L'Île au sable vert (prix Jules-Verne)
  • 1936  : L'Avion fantastique
  • 1933  : Un mois sous les mers
  • 1951  : Le Manoir de Montsonore

Nouvelle[modifier | modifier le code]

  • 1929 : Celui qui viendra

Traductions et adaptations[modifier | modifier le code]

Adaptés de l'allemand, aux éditions Fernand Nathan, coll. « Aventures et voyages » :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Lectures pour tous : Revue universelle et populaire illustrée, Hachette, 1916, p. 106.
  2. Archives départementales du Nord, acte de naissance du jour avec mention marginale de la date et du lieu du décès.
  3. Notice d'autorité de Gisèle Vallerey sur le site de la Bibliothèque nationale de France.

Liens externes[modifier | modifier le code]