Tamazgha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tamazɣa
ⵜⴰⵎⴰⵣⵖⴰ (ber)
تامازغا (ar)
Image illustrative de l'article Tamazgha
Administration
Pays - Maroc, Algérie, Tunisie, Libye, Égypte, Mauritanie, Mali, Niger, Burkina Faso, (Espagne pour Melilla Ceuta, Îles Canaries).
Gouvernement sans unité administrative
Démographie
Population 38 000 000 hab.
Langue(s) Langues berbères, Arabe, Français, Espagnol
Divers
Devise « Ad nerreẓ wala ad neknu »
(« Plutôt rompre que plier »)
« Awal akal afgan »
[réf. nécessaire]

Tamazgha ou Tamazɣa (en tifinagh : ⵜⴰⵎⴰⵣⵖⴰ, prononcée Tsamazra) est un néologisme créé et utilisé par des militants berbéristes pour désigner le « monde berbère », c'est-à-dire l'espace géographique qui constitue, selon eux, la patrie historique du peuple berbère. Il comprend l'ensemble de cinq pays d'Afrique du Nord : (Algérie, Maroc, Tunisie, Libye et Mauritanie), le territoire disputé du Sahara occidental ainsi que, partiellement, quatre autres pays (nord du Mali, nord du Niger, une partie de l'ouest de l'Égypte, les enclaves espagnoles de Melilla et Ceuta et les Îles Canaries).

Le terme « Tamazɣa » est l'expression du nationalisme berbère puisqu'il affirme l'existence d'une nation et d'un peuple unis transcendant les sous-groupes ethniques berbères et les frontières géopolitiques actuels.

Le terme[modifier | modifier le code]

L'expression monde berbère a d'abord été utilisée par des intellectuels berbéristes[1] au Maroc et en Algérie, en tant que concept qui donne à l'identité berbère un contexte géographique moderne bien défini.

Les anciens mots français « Barbarie » et « Barbaresque » avaient été utilisés par les Français pour géographiquement distinguer le pays des Berbères du reste de l'Afrique ou d'autres régions à majorité musulmane.

Livres et publications[modifier | modifier le code]

Le mot "monde berbère" a été mentionné dans des dizaines d'autres publications francophones[2] et anglophones[3] telles que:

  • Nouvelle géographie universelle: la terre et les hommes, par Élisée Reclus, vol. 12, éditions Hachette, 1887. (page 4)
  • Revue des deux Mondes, v.107, 1873. (page 140)
  • Mélanges d'histoire et de voyages, par Ernest Renan, éditions Calmann Lévy, 1890. (page 322)
  • Tombouctou la mystérieuse, par Félix Dubois, éditions Flammarion, 1897. (page 253)
  • The New Encyclopaedia Britannica, vol. 30, 1974. (page 155)
  • North West Africa: a political and economic survey, par Wilfrid Knapp, 1977. (page 15)
  • Linguistique berbère: études de syntaxe et de diachronie, par Salem Chaker, éditions Peeters. 1995 (pages 7, 30, 135, 269)
  • L'identité berbère: de la frustration berbère à la violence : la revendication en Kabylie, par Dalila Arezki, éditions Séguier, 2004. (page 104)
  • Encyclopédie berbère, par Gabriel Camps et Salem Chaker, 27 volumes, éditions Edisud, 1984-2005.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.clio.fr/bibliotheque/langue_et_litterature_berberes.asp
  2. Livres français sur les Berbères [1]
  3. Livres anglais sur les Berbères[2]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]