Tamar (Genèse)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Tamar (Bible))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Tamar (fille de David).
Juda et Thamar (Horace Vernet, 1840)

Tamar (hébreu : תָּמָר « palmier-dattier ») (ou Thamar) est un personnage biblique.

Épouse de 'Er puis d'Onan, tous deux fils de Juda, elle parvient à s'unir à ce dernier par un subterfuge. Elle donne alors naissance aux jumeaux Zerah et Perets, ancêtre du roi David.

Récit biblique[modifier | modifier le code]

Suite à la vente de Joseph, Juda se sépare de ses frères, s'associe avec Hira l'Adoulamite et prend pour femme la fille d'un Canaanéen appelé Choua. Elle lui donne trois fils, 'Er, Onan et Shelah.

Juda choisit Thamar comme épouse pour 'Er mais celui-ci meurt peu après. En vertu de la loi du lévirat Thamar devient alors l'épouse de Onan mais ce dernier meurt à son tour car il "déplut" à l’Éternel en refusant de féconder Thamar pour ne pas donner de descendance à son frère. Toujours en vertu du lévirat, Thamar doit devenir la femme de Chêla, le troisième et dernier fils de Juda. Mais Juda refuse de donner son fils à Thamar, prétextant qu'il est trop jeune. Il renvoie donc Thamar chez son père. Mais Chêla grandit sans que Juda ne recontacte Thamar. Thamar est amère car Juda l'a flouée.

Un jour, Juda décide d'aller à Thimna pour la tonte de ses brebis. Thamar l'ayant appris s'habille en prostituée, voile son visage et se poste sur le passage de Juda. Juda lui propose alors d'avoir des relations sexuelles avec elle en échange d'un chevreau. Dans l'attente de ce don, Thamar exige en gage le cachet, le cordon et le bâton de Juda. Juda accepte le marché, mais lorsqu'il envoie son ami Hira l’Adullamite pour donner le chevreau et récupérer ces affaires, la prostituée a disparu. En effet, Thamar ayant eu ce qu'elle désire, elle est retournée chez son père. À l'issue de cette union, Thamar tombe enceinte. Mais vers le troisième mois de grossesse, Juda apprit la prostitution et la maternité de sa belle-fille. Furieux, il exige qu'elle soit brûlée. Ce supplice parait surprenant car inhabituel, par exemple le Deutéronome (22, 23-24) condamne à la lapidation les fiancées ayant eu des relations avec un homme (en vertu du lévirat Thamar est considérée fiancée à l'un des membres de la famille : Chêla ou si celui-ci lui est refusé Juda). Pour ne pas connaître ce terrible sort, Thamar montre alors le cachet, le cordon et le bâton et dit qu'ils appartenaient à l'homme qui l'avait mise enceinte. Juda les reconnut, et il pardonna à Thamar, reconnaissant qu'il avait eu tort de ne pas lui donner Chêla. Le choix du gage s'avère donc particulièrement judicieux puisque le cachet était un insigne personnel porté par tous les chefs de famille soit au doigt, soit suspendu au cou par un cordon, et le bâton avait probablement une poignée de type canne qui portait une marque distinctive.

Aux yeux de la loi, bien qu'ayant usé d'une ruse pour atteindre son but, Thamar n'est pas complètement dans son tort. En effet, en vertu du Lévirat, Chêla lui ayant été refusé, le plus proche parent de son mari est bien Juda.

Thamar eut des jumeaux de Juda, Perets et Zérah. Leur naissance est présentée par la Genèse comme particulièrement extraordinaire, puisque Zérah sortit d'abord sa main à laquelle la sage-femme mit un cordon cramoisi mais finalement, c'est Perets qui naquit le premier.

Thamar compte parmi les ancêtres du roi David et de Jésus cités dans la généalogie ouvrant l'Évangile selon Matthieu.

Autres Thamar[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Tamar (fille de David).

Ce nom a été également donné à la fille de David et sœur d'Absalom. Celle-ci a été violée par Amnon, ce dernier étant tué par Absalom. C'est également le nom d'une fille d'Absalom.

Le prénom slave Tamara est issu de Thamar.

Représentations picturales[modifier | modifier le code]

Plusieurs tableaux représentent Juda rencontrant Thamar. Ce thème a notamment été choisi par Aert de Gelder en 1667 et Horace Vernet en 1840.